Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Brésil: 1 000 ans pour rembourser le stade Mané-Garrincha
 

brasilia-estadio-mane-garrinchaLes travaux de modernisation du Stade Man-Garrincha de Brasilia pour le Mondial vont coûter très cher aux contribuables brésiliens. Selon le quotidien brésilien O Globo, rembourser les 1,9 milliard de reals (environ 620 millions d’euros) investis dans le projet pourrait mettre des siècles, pas moins de mille ans selon l’Office des comptes publics de la capitale brésilienne. Jusqu’à présent, le stade n’a en effet rapporté que 1,3 million de reals (423 000 euros).

Les travaux de rénovation et de mise aux normes ont coûté presque aussi cher que ceux du nouveau stade de Wembley, soit trois fois plus cher que le prix initialement prévu. Construit en 1974, ce stade national avait été rebaptisé « Mane-Garrincha » en hommage à la vedette brésilienne des années 1960. Il peut contenir 69 349 spectateurs selon les normes Fifa (72 000 maximum), et avait d’ailleurs accueilli pour son record d’affluence 69 112 personnes lors du match opposant le Brésil au Cameroun, au premier tour de la Coupe du monde 2014. Il s’agit du troisième stade de la capitale, avec le Serejão, où évolue Brasiliense, et le Bezerrão, rénové en 2008. Les clubs de football du Brasilia FC et du Legiao FC profitent de ses infrastructures.

Un an après la Coupe du Monde au Brésil, que sont devenus les stades de football ?

À Brasilia, lors de la finale de la Coupe régionale, seuls 8 000 spectateurs occupaient les tribunes du stade de 70 000 places. Les équipes locales de niveau faible n’attirent pas les foules. Construit pour la Coupe du monde, l’arena Mané-Garrincha est le stade le plus cher au monde : 800 millions d’euros qu’il faut justifier auprès des visiteurs en rappelant la gloire passée et les multiples fonctions du stade. Le stade accueille en effet des festivals ou encore des soirées d’entreprises. Mais il en faudra beaucoup avant qu’il soit entièrement remboursé. Et il est aussi peu probable que ses murs tiennent un millénaire

Des événements étonnants

L’office des comptes nationaux a annoncé qu’il faudrait 1 000 ans pour rembourser le coût de ce stade. Les entrailles du stade ont été transformées en bureau pour 350 fonctionnaires de la ville.

Pour garantir l’entretien des stades, tout est permis, comme à Curitiba où des mariages collectifs sont organisés sur la pelouse du stade. À Salvador de Bahia, lorsque le parking sert de foire automobile, l’arène accueille un anniversaire : celui d’un petit garçon de 12 ans.

Source: francetvinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*