Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
France: 168 000 emplois perdus dans l’automobile en 7 ans
 

secteur-autoUne étude dresse un état des lieux du marché de l’emploi du secteur (constructeurs, équipementiers, vente, réparation, services…).

Le secteur automobile, c’est un poids lourd de l’industrie française. Et pas seulement. Un poids lourd de l’emploi : entre 700 000 et 800 000 personnes (emplois directs et indirects) y travaillent, soit 9 % des actifs. Mais la crise qui frappe depuis 2008, dont on a bien du mal à sortir, même si l’économie semble se redresser lentement, a fait de gros dégâts…

À l’occasion du Salon de l’emploi automobile, qui se tient demain, à Paris, le journal L’Argus et le site Internet Autorecrute ont dressé un état des lieux du marché de l’emploi du secteur qui comprend les constructeurs, les équipementiers, les services (vente, réparation…)

La production s’écroule

L’étude montre à quel point l’automobile a souffert de la crise. Chute des ventes de véhicules neufs, délocalisations d’unités de production, fermetures de sites… « La France a perdu 40 % de sa production entre 2007 et 2014 », explique l’étude.Et ce n’est pas fini : « 32 usines ont encore fermé au premier semestre dans l’Hexagone, contre 21 un an plus tôt… »

168 000 emplois perdus

Ce coup de grisou a, bien sûr, entraîné de très importantes pertes d’emplois. Depuis 2008, six entreprises sur dix dans les services ont réduit leurs effectifs. Résultat des courses : au global, entre 2007 et 2014, 168 000 emplois auraient été détruits.Les constructeurs, dont PSA (Peugeot, Citroën, DS) et Renault, en ont perdu 21 % ; les équipementiers, 43 % (entre 2000 et 2014), les commerces et sociétés de réparation, 6,5 %.

Lire la suite sur ouest-france

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*