Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Marc Touati: la Finlande, future Grèce du Nord ?
 

marc-touatiOn en parle peu, et pourtant les chiffres sont là : la Finlande connaît une conjoncture économique nettement défavorable depuis quatre ans, avec une récession qui perdure et un chômage en hausse régulière. L’économiste Marc Touati livre une courte analyse à ce sujet.

Dire qu’il y a encore trois ans, la Finlande était toujours présentée comme un modèle de développement, alliant un niveau élevé de dépenses publiques et une croissance économique soutenue. Depuis lors, la situation a bien changé. En effet, depuis 2012, le PIB finlandais n’a quasiment plus augmenté. Au cours du troisième trimestre 2015, il a même baissé de 0,6 %, son plus fort recul depuis le quatrième trimestre 2012. En 2015, la Finlande va ainsi même enregistrer sa quatrième année consécutive de recul de son PIB.

pib-finlande

La récession perdure en Finlande.

En fait, depuis son dernier point haut du quatrième trimestre 2007, et en dépit d’un rebond appréciable en 2010, le PIB finlandais affiche un plongeon de 7,3 %.

C’est certes beaucoup mieux que les -26,5 % de la Grèce et légèrement mieux que les -8,9 % italiens, mais plus grave que les -6,4 % portugais ou les -3,2 % espagnols, et a fortiori moins bien que les -0,5 % de la zone euro, les +2,5 % de la France et les +5,3 % de l’Allemagne.
variation-pib

La Finlande, lanterne de rouge de la croissance dans zone euro, avec l’Italie et la Grèce.

Conséquence logique de cette carence de croissance, la Finlande est le pays de la zone euro où le taux de chômage a le plus augmenté depuis un an. En l’occurrence +0,5 point, soit juste devant la France (+0,3 point) et la Belgique (+0,1 point), ces trois pays étant les seuls de la zone euro à subir une hausse annuelle de leur taux de chômage.
variation-chômage

Encore plus grave : avec un niveau de 9,5 % depuis juin dernier, le taux de chômage finlandais se situe sur un sommet depuis mars 1999. Et c’est bien là que le bât blesse. Car si la Grèce, la France ou encore l’Espagne, voire le Portugal sont malheureusement coutumiers du chômage de masse, la Finlande et les Finlandais pensaient il y a encore peu en être protégés depuis l’année 2000, qui marquait le début du miracle « finlandais ».

Seulement voilà, à force d’être sûr de disposer du meilleur modèle de développement économique, le miracle est devenu un cauchemar. Encore une preuve que trop de dépenses publiques est loin d’être un gage de croissance forte et de chômage faible, mais devient souvent, au contraire, un handicap économique. Il faut dire qu’avec un ratio dépenses publiques/PIB de 58,7 % en 2015, la Finlande va non seulement battre la France mais aussi redevenir le premier du monde développé. Un record dont les Finlandais se seraient bien abstenus…

Marc Touati

, économiste et président d’ACDEFI

Source: acdefi

2 Commentaires pour l'article Marc Touati: la Finlande, future Grèce du Nord ?

  1.  

    L’OR est une bulle, c’est pas de lui ?

  2.  

    l’avis d’un clown amuse les petits enfants du cirque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*