Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Nokia pourrait supprimer jusqu’à 15.000 postes donc 400 en France
 

nokia-layoffsEn France, environ 400 postes seront supprimés par le Finlandais qui prévoit dans le même temps de recruter 500 personnes sur trois ans.

Gros coup de ciseau en vue chez Nokia. Le groupe finlandais pourrait supprimer entre 10.000 et 15.000 postes sur un total de 104.000 salariés à travers le monde, croit savoir l’agence Bloomberg citant des sources familières du dossier. Mercredi, Nokia a annoncé l’ouverture de consultations avec les représentants du personnel dans une trentaine de pays, quelques semaines après sa fusion avec Alcatel-Lucent.

Berceau historique de l’équipementier, la France est relativement épargnée, Nokia ayant confirmé lors d’un comité de groupe européen qu’il conserverait un total de 4.200 postes sur le territoire jusqu’à fin 2017 comme il s’y était engagé auprès du gouvernement français.

Environ 400 postes seront supprimés dans des fonctions centrales par l’équipementier télécoms finlandais qui prévoit dans le même temps de recruter 500 personnes sur trois ans dans le domaine de la R&D, dont 300 jeunes diplômés.

L’Allemagne sera en revanche concernée par 1.400 suppressions de postes tandis que la Finlande perdra 1.300 de ses effectifs sur un total de 6.850. « Il semble que les salariés finlandais aient perdu le match (face aux Français) », a déclaré Pertti Porokari, président de l’Union des ingénieurs professionnels en Finlande. « C’est un chiffre terrible, nous faisions déjà face à une situation difficile en termes d’emplois ».

Le groupe espère réaliser des économies de 900 millions d’euros par an à partir de 2018. « Ces réductions sont destinées à permettre à Nokia de rester un acteur puissant dans son secteur d’activité », a justifié le PDG Rajeev Suri dans un communiqué.

Source: lesechos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*