Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Royaume-Uni: la construction recule au rythme le plus élevé depuis la crise financière
 

appartment-under-constructionL’activité du secteur de la construction au Royaume-Uni a reculé en juillet au rythme le plus élevé depuis la crise financière, à cause du vote en faveur du Brexit, selon l’indice « PMI » publié mardi par le cabinet Markit.

L’indice des directeurs d’achat du secteur s’est établi à 45,9 points en juillet après 46,0 en juin, sa plus forte contraction depuis juin 2009. Lorsque le PMI est supérieur à 50 points, cela signifie que l’activité progresse, tandis qu’elle se replie si l’indice est inférieur à ce seuil.

Les trois composants de l’activité de la construction – immobilier résidentiel, commercial et génie civil – étaient sous les 50 points en juillet.

Des témoignages « ont suggéré que l’incertitude économique à la suite du référendum sur l’UE a été le facteur principal pesant sur l’activité des entreprises en juillet, en particulier dans le secteur de l’immobilier commercial », indique Markit.

« Les sociétés britanniques de BTP ont fréquemment évoqué l’incertitude économique actuelle comme ayant un impact négatif important sur leur carnet de commandes », a commenté Tim Moore, économiste au sein du cabinet.

Toutefois, certaines entreprises ont aussi évoqué une demande « plus résiliente que ce qui était attendu » malgré le vote en faveur du Brexit lors du référendum du 23 juin. La chute de la livre sterling a ainsi encouragé l’intérêt de clients étrangers.

Les économistes avaient anticipé un déclin encore plus fort en juillet, prévoyant un indice de la construction chutant à 44.

Mais le secteur montre de nouveaux signes de détérioration alors qu’il était déjà en récession avant le référendum. La construction commerciale avait souffert d’un regain de prudence des entreprises avant le scrutin tandis que les travaux d’infrastructures avaient pour leur part pâti de l’intensification de la politique d’austérité.

« Il est difficile d’imaginer que le secteur de la construction puisse se sortir de sa récession au cours de l’année prochaine », estime Samuel Tombs, économiste chez Pantheon Macroeconomics.

« Avec des négociations du Brexit qui devraient durer, les entreprises vont rester pendant longtemps réticentes à lancer des investissements importants », observe-t-il.

Source: romandie

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
wpDiscuz