Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Olivier Delamarche: Quand je vois 102 millions d’américains qui ne travaillent pas, oui j’appelle ça une récession !
 

Le face à face a opposé Olivier Delamarche, associé et gérant chez Platinium Gestion, membre des Econoclastes et Christopher Dembik, responsable groupe de la recherche macroéconomique de Saxo Banque. – Intégrale Placements, du lundi 14 novembre 2016, présenté par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business.

Partie 1/2: Donald Trump va-t-il changer quelque chose sur les marchés ?

Olivier Delamarche: « Malheureusement, Donald Trump ou pas, la situation actuelle est irréversible »

Face à ce flot de pleurniche et d’indignation après la victoire de Trump, voilà la réalité de l’Amérique actuelle

Partie 2/2: Donald Trump va-t-il changer quelque chose sur les marchés ?

USA: 19.400 milliards de $ de dette publique. En 2016, OBAMA vient d’en rajouter pour 1.100 milliards.

Michael Snyder: Game Over ! Le remboursement de la dette américaine est mathématiquement impossible

Olivier Delamarche a parfaitement raison et ce depuis des années. La situation économique aux Etats-Unis n’arrête pas de se détériorer.

Voir les précédentes interventions d’Olivier Delamarche

La guerre des monnaies                                         Pétrole, une guerre d’un siècle
     

6 Commentaires pour l'article Olivier Delamarche: Quand je vois 102 millions d’américains qui ne travaillent pas, oui j’appelle ça une récession !

  1.  

    Il est grand temps de remettre ces personnes au turbin, j’ai toute confiance en lui. Les vacances sont terminées… https://www.facebook.com/403505586497759/videos/vb.403505586497759/634165603431755/?type=2&theater

    •  

      « Je ne sais pas si vous réfléchissez vraiment,que les 30 glorieuses et l’ère poste industriel,c’est derrière nous,va falloir penser redistribution des richesses avec la fin du plein emploi. »

  2.  

    « Henry Ford en 1913,le progrés,parlé déja du chomage de masse à l’aube des années 2000,le remplaçement de l’homme par la machine par l’automatisation,sans oublier la mondialisation. »

  3.  

    Il est mai il avait acheté des bond us il perd max

  4.  

    cela fait effectivement bcp si les chiffres sont exacts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*