Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Venezuela: Maduro hausse le salaire minimum de 50% face à une inflation de… 475%
 

L’opposition cherche à tout prix son départ, l’opinion publique le rejette massivement, mais Nicolas Maduro se maintient à la tête du Vénézuela, un pays rongé par une crise économique et politique. Lors de son émission hebdomadaire, ce dimanche, il a annoncé une hausse du salaire minimum pour contrer une inflation vertigineuse.

“J’ai décidé d’augmenter le salaire minimum mensuel et le traitement et les retraites de tous les fonctionnaires, professeurs, policiers, docteurs et membres des forces armées de 50% à partir du janvier”, a dit le président.

Un chiffre à comparer à la hausse moyenne des prix qui a été en 2016 de + 475 %, selon le FMI. Le président a par ailleurs annoncé la mise sur pied d’un “commando” pour contrer les supposés projets de coup d’Etat de l’opposion, majoritaire au Parlement.

Venezuela: Voilà à quoi ressemble Noël dans un pays qui s’effondre économiquement

Venezuela: les pillages se multiplient, la police n’est plus payée. Désormais les habitants lynchent les voleurs

Source: euronews

2 Commentaires pour l'article Venezuela: Maduro hausse le salaire minimum de 50% face à une inflation de… 475%

  1.  

    Washington ne s’intéresse pas tant que cela au Venezuela. Ils s’ignorent ou se titillent, rien de plus. En effet, le réalisme économique l’emporte toujours sur les grandes idées, les grands principes et les grandes envolées lyriques ! Les blocs n’ont jamais été étanches, il ne faut pas rêver !!!
    Non, je pense sincèrement que la situation actuelle est plus due à la politique économique menue depuis l’arrivée au pouvoir d’Hugo Chavez : Grosses dépenses publiques courantes (Grâce aux énormes recettes de l’unique produit d’exportation du pays qu’est le pétrole) suivie d’une nationalisation à outrance des entreprises privées par pure idéologie qui a conduit à la chute de la production nationale : Bureaucratie, pénurie, absentéisme et baisse terrible de la productivité. Un grand classique des pays à l’état omniprésent et omnipotent…
    Et maintenant que le prix du baril de pétrole est redevenu bas (Autour de 45 dollars et non plus 95 pour ce pays), la crise économique Vénézuélienne suit logiquement cette cotation…
    En résumé, un pays ne résiste pas longtemps à la chute du prix de son seul revenu d’exportation lorsqu’il a besoin de tout importer. Et le socialisme Bolivarien du 21eme siècle ne pousse malheureusement pas à l’investissement privé, l’effort, l’innovation et la production locale.

    Même maintenant les investissements nécessaires à l’entreprise pétrolière nationale (appelée P.D.V.S.A.) pour continuer à produire cette matière première en bonne quantité et en améliorant les coûts ne sont plus assurés…

    View Comment
  2.  

    Les jeux sont faits, les ricains ont réussi, c’est le peuple qui très binetôt jettera Maduro dehors à coup de pied dans le derrière, l’opposition n’est qu’un paravent made in Washington.

    View Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*