Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Sapir: Il y a de manière très très nette, une inquiétude partagée par les banquiers centraux sur l’avenir de l’euro
 

Cette semaine, le marché est animé par l’attente de la décision de la Fed sur la hausse des taux. Janet Yellen affirme dans son discours la bonne santé de l’économie américaine. D’autres événements macroéconomiques sont aussi au programme: accompagnement par la banque de Japon d’une politique expansionniste pour son pays, rachat massif des banques européennes de leurs dettes par crainte d’une crise… Pourquoi les banques européennes s’inquiètent-elles de l’avenir de l’euro ? Quelles seront les perspectives qui positiveront le marché ? – Avec: Jacques Sapir, économiste, directeur d’études à l’EHESS, rédacteur en chef du site russeurope, membre des Econoclastes. – Intégrale Placements, du mardi 14 mars 2017, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.

Jacques Sapir: Il y a de manière très très nette, une inquiétude maintenant, partagée par les banquiers centraux, sur l’avenir de l’euro…Il y a un nouvel équilibre entre les comptes de la BCE et les banques centrales qui participent à ce système européen des banques centrales, et on voit que ces banques sont en train de racheter beaucoup plus de titres que la Banque Centrale Européenne en tant que telle, voire que la Banque Centrale Européenne est en train de leur REVENDRE des titres et on voit là, qu’il y a d’une certaine manière, un processus qui est très largement engagé de RENATIONALISATION DES DETTESLes banquiers italiens , les banquiers espagnols n’ont plus confiance dans leur pays et c’est pour ça qu’ils sont en train d’acheter des choses qui appartiennent à la Banque Centrale d’Allemagne (la Bundesbank)

Alan Greenspan: « les jours de l’Euro sont comptés ! »

Joseph Stiglitz: « L’euro est à la limite de l’effondrement »

Les indices ne grimpent pas actuellement du fait de l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche ou bien d’une embellie soudaine dans l’économie. Si les indices grimpent c’est parce qu’il n’y a plus qu’un seul acheteur que sont les banques centrales. Or malheureusement dans la vie réelle, la situation économique américaine n’arrête pas de se détériorer comme vous pourrez le constater ci-dessous. Alors remonter les taux dans de telles conditions et avec un monde endetté comme jamais il ne l’a été de toute l’histoire est suicidaire.

Dessous, l’état de santé plus que chancelant de l’économie américaine

Voir les précédentes interventions de Jacques Sapir

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

L’Or des Fous (Broché)


Prix: EUR 24,00
Neuf à partir de: EUR 24,00 En stock
D’occasion à partir de: EUR 11,99 En stock

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix: Price Not Listed
Neuf à partir de: 0 Épuisé
D’occasion à partir de: EUR 27,64 En stock

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Broché)


Prix: EUR 22,00
Neuf à partir de: EUR 21,00 En stock
D’occasion à partir de: EUR 18,01 En stock

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix: EUR 26,35
Neuf à partir de: EUR 22,00 En stock
D’occasion à partir de: EUR 49,37 En stock

2008-2015 : pourquoi l’or va battre la performance des actions et des obligations et comment vous pouvez en profiter (Broché)


Prix: Price Not Listed
Neuf à partir de: 0 Épuisé
D’occasion à partir de: Épuisé

2 Commentaires pour l'article Sapir: Il y a de manière très très nette, une inquiétude partagée par les banquiers centraux sur l’avenir de l’euro

  1.  

    le bon vieux pascal 500fr est de retour enfin tu ma manqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*