Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Etats-Unis: 5,1% ou 22,9%,….. Quel est le réel taux de chômage ?

Demandeurs d'emploi américains faisant la queue devant une agence pour l'emploi à New York.

Demandeurs d’emploi américains faisant la queue devant une agence pour l’emploi à New York.

Le vendredi 04 Septembre 2015, le Département du travail américain (Bureau of Labor Statistics – BLS) publie un taux de chômage de 5,1% c’est à dire le plus bas niveau depuis Avril 2008. Si le taux de chômage est vraiment de 5,1%, expliquez moi pourquoi la Réserve fédérale a besoin de maintenir ses taux d’intérêt à 0% ?

Rappelons qu’au pire moment de la dernière crise de 2008, le taux de la Fed était de 2,5 % en Avril et la croissance du PIB était de 2.0 % cette année là.

Or aujourd’hui, le PIB est censé être en croissance de 3,7%. Ne vous leurrez pas, si le taux de chômage était réellement de 5,1%, la Fed ne laisserait pas en place ses taux d’intérêt à un tel niveau d’urgence à savoir 0%.

# 1 L’illusoire ” Birth-Death Model ” ( différentiel entre créations et fermetures d’entreprises)

L’administration américaine envoie régulièrement des formulaires aux employeurs pour qu’ils déclarent le nombre de leurs employés. Création d’emplois ou suppression de postes. Lorsqu’une entreprise ne répond pas ou est en retard dans sa réponse, elle est supposée avoir conservé ses effectifs.

Il est donc  parfaitement logique que tout aille bien et que la croissance soit dynamique. Si vous êtes un patron en train de développer votre affaire, votre priorité n’est pas franchement de remplir un formulaire concocté par un obscur bureaucrate du BLS. En plus le cycle de collecte des données est de 5 ans. Dans ce cas, le BLS estime les informations manquantes par l’hypothèse de l’effectif inchangé

Dans le cas d’une grave récession, on en prend le chemin et qui risque de se transformer en dépression, vous comprenez immédiatement qu’un tel modèle de calcul mène à sous-estimer l’ampleur chômage.

Explication: Selon le rapport du BLS, 173 000 emplois ont été crées en Août 2015 aux Etats-Unis. Vous n’entendrez pas les bimbos sur CNBC ou sur la Fox mentionner le tripatouillage de la feuille de calcul Excel qui a généré 111 000 créations en Août (le très controversé birth/death model qui rajoute dans les stats des emplois bidons qui n’existent pas).
birth-death

# 2 Un modèle Birth-Death positif ne colle pas du tout si le nombre de fermetures d’entreprises est supérieur au nombre d’ouvertures d’entreprises. Ce phénomène dure depuis 6 ans

Dans une économie saine, beaucoup de nouvelles entreprises ouvrent leurs portes au lieu d’être obligées de les fermer. Mais pour chacune des six dernières années (tiré du site Gallup), il y a eu plus de liquidations que de créations d’entreprises. Avant 2008, cela n’était jamais arrivé dans toute l’histoire des États-Unis.

entreprises-création-liquidation

Aussi incroyable que cela puisse paraître et alors que nous savons de façon indéniable qu’il y a eu plus de fermetures de petites entreprises que d’ouvertures au cours des six dernières années, le BLS continue à utiliser les données historiques afin de faire croire que les petites entreprises créent plus d’emplois. Ce chiffre de 111 000 est absolument faux. En réalité, il y a 50.000 emplois ou plus dans les petites entreprises qui sont détruits chaque mois. Si le BLS était contraint de dire la vérité alors le nombre total de nouveaux emplois en Août serait proche de zéro. (Voir graphique ci-dessus)

# 3 S’il y a toujours plus d’américains sortis de la population active, pourquoi y-a-t-il moins de chômeurs ?

Concernant la chute du taux de chômage provenant de l’enquête réalisée auprès des ménages Celle-ci fait apparaître que plus de 220.000 Américains sont entrés dans la population active en Août. Et toujours selon cette enquête, plus de 196.000 Américains ont été employés.
BLS

Dans le monde réel cela se traduirait par un taux de chômage à la hausse mais pas dans le monde étrange de la BLS. Ils s’attendent à ce que les citoyens croient que 261.000 Américains ont de leur propre gré et donc volontairement quitté la population active en Août car ils ne nécessitent pas un emploi pour payer leurs factures, se nourrir, et garder un toit au-dessus de leurs têtes. L’idiotie de cette hypothèse ridicule est à couper le souffle. Seul un économiste de l’Ivy League, un conservateur de CNBC, ou un abruti complet et absolu pourrait croire à ce radotage.

Le gouvernement américain veut vous faire à l’amélioration de son économie. Or Depuis Janvier 2015, 1,5 million d’Américains ont prétendument quitté la population active. Sur ce même laps de temps, seulement 835.000 Américains ont obtenu un emploi. Mais le taux de chômage a prétendument chuté de 5,7% à 5,1%. Ce serait comique si ce n’était pas si triste. On est réellement dans le grand mensonge.

# 4 Comment peut-on obtenir un chômage en baisse alors que dans le même temps le taux de participation à la population active baisse – C’est une première !

Regardez la divergence entre ce qu’on vous déclare et la réalité. Le taux de chômage aurait reculé, passant de 5,3% en juillet à 5,1% en août et il s’agirait du taux le plus faible depuis avril 2008. Or et c’est là que le bât blesse, le taux de participation à la population active n’a jamais été aussi bas. C’est le pire résultat depuis octobre 1977. (Tellement de gens ont été sortis des statistiques par tant de moyens différents que près d’un tiers de la population américaine ne travaille pas, bien qu’elle soit en âge de travailler)

ci-dessous, le taux de participation à la population active: 62,6 % au plus bas depuis Octobre 1977

# 5 Nouveau Record: 94,031 millions d’américains sont en dehors de la population active

les Etats-Unis ont atteint un autre nouveau record historique puisque 94,031 millions d’américains (âgées de 16 ans et plus) sont exclus de la population active (américains sans travail et ne recherchant pas activement un emploi).

Depuis 2007, 14,9 millions d’Américains ont “volontairement” quitté la population active alors que seulement 4 millions de nouveaux emplois ont été créés. En voilà une drôle de reprise !.

# 6 L’augmentation de la rémunération moyenne horaire ne suit pas la hausse de l’inflation

La rémunération horaire moyenne a augmenté d’un «fantastique» 2,2% par rapport à l’année dernière. Je suis sûr que le ménage américain moyen avec l’expérience de l’inflation de 5% ou plus par an, est ravi de voir son salaire prendre jusqu’à 2,2%. Les salaires des 140 millions de non-superviseurs était en dessous de 2,0%.

Et oui, le coût de la vie continue d’augmenter régulièrement et la hausse de la rémunération moyenne horaire ne rattrape rien. Ceci est particulièrement vrai pour des produits de base que nous achetons tous, comme par exemple la nourriture. Comme je l’écrivais plus tôt cette année, le prix du steak haché aux États-Unis a doublé depuis la dernière récession.

prix-steak-hache

Vous pouvez vérifier sur le site du département du travail américain (BLS) que le prix sur steak haché est toujours à 4,20 dollars au mois de juillet.

# 7 Sous Obama, le revenu médian réel des ménages a en fait diminué

Lors de la soit disant «reprise» d’Obama, le revenu médian réel des ménages a en fait diminué un peu. Juste avant la dernière récession, il était au-dessus de 54 000 dollars par an, mais maintenant il a chuté à environ 52 000 dollars l’année …

# 8 Le tableau ci-dessous révèle le souci entre le taux de chômage à 5,1% et la stagnation salariale.

La loi de l’offre et de la demande s’applique dans tous les domaines économiques. Si il y avait vraiment très peu de chômeurs en Amérique, les augmentations de salaires n’auraient pas stagné pendant les six dernières années. En 2007/2008, lorsque le taux de chômage était faible, les augmentations de salaires étaient de l’ordre de 3,5%.

part rate vs wages

# 9 Le nombre d’américains sans emploi est astronomiquement élevé

file-chômeurs-américainsIl y a maintenant 94,031 millions d’Américains qui ne font plus partie de la population active et 8 millions d’Américains classées parmi les chômeurs. Si nous faisons la synthèse, nous avons 149 millions d’Américains qui sont employés contre 102 millions d’Américains n’ayant aucun travail (94 millions en dehors de la population active  +8 millions déclarés comme chômeurs).

C’est même pire que cela puisque sur les 149 millions d’Américains qui sont salariés, 26 millions travaillent à temps partiel et 9 millions sont des travailleurs indépendants (Ils veulent nous vendre leur quincaillerie sur internet). Ah oui, là, c’est sûr, Les Etats-Unis sont bien une économie saine et prospère.

# 10 Le nombre de créations d’emplois s’est établi à 173.000 au mois d’Août…Le diable se trouve dans les détails !

U.S-Bartenderselon le rapport du Département du travail Américain (BLS), la répartition des 173.000 nouveaux emplois est encore plus révélatrice. L’emploi dans l’industrie a chuté de 24 000. Tout va tellement bien , qu’ils n’ont même pas besoin de produire quoi que ce soit aux Etats-Unis.

En revanche, 164 000 emplois faiblement rémunérés ont été crées dans le secteur des services. Ils ont ajouté des cuisiniers, femmes de ménage, barmans, travailleurs sociaux etc….. Et vous serez ravis d’appendre qu’il y a une poussée de l’emploi dans le secteur des drones avec 33.000 postes crées. Les autorités fédérales, nationales et locales qui sont pour la plupart proches de la faillite, maintiennent l’embauche par plus de drones afin de contrôler la population. Bonne nouvelle !!!

Et ça commence même à faire les grands titres depuis quelques jours: Etats-Unis : des drones pour surveiller les ouvriers sur un chantier californien ou encore: Au Dakota du Nord, la police américaine peut utiliser des drones armés 

# 11 Bonne nouvelle, les chiffres de l’emploi d’aujourd’hui sont probablement faux

N’oubliez pas non plus que depuis 5 ans, les chiffres du mois d’août sortent mauvais et sont, par la suite révisés à la hausse. ça laisse songeur. (Cf investir.ch)

nfp-chart-august

# 12 Une synthèse catastrophique des inscriptions au chômage depuis 6 semaines

need-workLe taux de chômage aurait officiellement baissé en étant passé de 5,3 % à 5,1 % au mois d’Août 2015 atteignant ainsi selon la doxa son plus bas niveau depuis Avril 2008. Etrangement, sur les 6 dernières semaines, nous avons assisté à 5 semaines de hausse des inscriptions au chômage. Etonnant n’est-ce pas ?

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont nettement augmenté et atteignent même leur plus haut niveau en presque 2 mois

Le plein emploi dont les médias et politiciens américains nous rabâchent les oreilles 24h/24 existe bien mais uniquement chez les statisticiens

# 13 Un taux de chômage qui baisse et toujours autant d’américains devant les banques alimentaires

food-bankLe nombre de personnes participant au programme alimentaire fédéral des Etats-Unis a toujours été corrélée à la santé économique du pays.
Sachez le tout de suite que la santé économique ne doit pas être optimum puisque plus de 46 millions d’américains font la queue devant les banques alimentaires et parfois dès 6 h 30 le matin.

Normalement, lorsque l’économie est à la reprise et que le taux chômage est faible, le nombre de personnes bénéficiant de bons alimentaires doit baisser voire chuter. La dernière fois que le taux de chômage était aussi bas, c’était Avril 2008. A cette époque, il y avait 27 millions d’Américains qui bénéficiaient de bons alimentaires, ce qui coûte aux contribuables américains 37 milliards de dollars par an. Aujourd’hui, le nombre à plus que doublé puisqu’il y a 46 millions d’Américains qui reçoivent dorénavant des bons alimentaires, ce qui coûte aux contribuables américains 74 milliards de dollars chaque année.

snap

Plus surprenant encore lors de cette spectaculaire reprise économique américaine….alors qu’on vous raconte que le taux de chômage baisse continuellement depuis les 4 dernières années, le nombre de personnes recevant des bons alimentaires a à peine bougé sur les quatre dernières années.

Food-Stamps-Monthly

Ci-dessous, le graphique annuel des américains bénéficiant de bons alimentaires

Vous constaterez que depuis l’explosion de la bulle internet en 2 000, la demande a littéralement explosé !

Food-Stamps-Yearly

# 14 Etats-Unis: 5,1% ou 22,9%,….. Quel est le réel taux de chômage ?

Un graphique vaut parfois mieux qu’un long discours. Ce dernier est très intéressant puisqu’il vous montre le taux officiel basé sur l’indice U3 ( l’officiel ), on découvre aussi l’indice U6 utilisé par le BLS ( Bureau of Labor Statistic ) qui permet une mesure plus large des chiffres du chômage puisqu’il prend en compte certains chômeurs découragés ou en temps partiels cherchant malgré tout un emploi à plein temps. Enfin, nous avons l’indice utilisé par Shadowstats qui prend en compte quant à lui toutes les personnes exclues des statistiques.

Le taux de chômage serait de 22,9% au mois d’Août 2015 selon le site shadowstats.

sgs-emp-08

Comme vous le voyez, le taux de chômage aux Etats-Unis est situé entre 20 et 25 %. Qui a parlé de reprise aux Etats-Unis ? Quand on sait que les taux de chômage en Espagne ou en Grèce se situent “officiellement” dans les 22 % ou plus, il y a de quoi avoir froid dans le dos.

Vous me direz certainement que vous le saviez, que cela n’apporte rien, ou que nous ne sommes pas mieux avec nos 9 millions de chômeurs “officieux”, je vous répondrai simplement que tous les analystes se basent sur les chiffres officiels pour leur prévision, autant dire qu’avec un taux aussi biaisé ils ne risquent pas d’être au bout de leur surprise !

Olivier Delamarche-9/04/13: Marché de l’emploi US: “les chiffres sont truqués !”

Jacques Attali-Août 2014: Marché de l’emploi US: ” Le chômage est à 17% aux Etats-Unis et non de 6% “

Sachez que de nombreux sites d’informations financières aux Etats-Unis parlent du Taux du chômage en titrant: ” The Big lie ” qui signifie, le grand mensonge.

Et vous qu’en pensez-vous ? Les chiffres du chômage vous paraissent-ils honnêtes ? Trouvez-vous que les Etats-Unis sont en pleine reprise ?

N’hésitez pas à laisser un commentaire….

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Jean HoutisseGroult Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Jean Houtisse
Invité
Jean Houtisse

Pourriez-vous donner la source de votre info “un spécialiste du renseignement allemand évoquait l’affaire « Charlie »” ?

jean.houtisse@free.fr

Groult
Invité
Groult

Nous venons d’accélérer le même processus avec Macron, ça va mal finir car lorsqu’ils ne maîtrisent plus rien ils font un reset.. une bonne guerre, ils détruisent un max et reconstruisent ensuite en gagnant toujours sur tous les tableaux.