Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Devinez ce qui est arrivé la dernière fois que le prix du pétrole est passé sous les 38 dollars le baril ?
 

Question-petroleLe lundi 07 Décembre 2015, le prix du pétrole aux États-Unis a chuté en dessous des 38 dollars le baril pour la première fois en six ans. La dernière fois que le prix du pétrole était si bas, le système financier mondial était en train de s’effondrer et l’économie américaine traversait la pire récession qu’elle ait connue depuis la Grande Dépression des années 1930. Pendant que j’écris cet article, le prix du pétrole américain se situe à 37,65 dollars.

Pendant des mois, j’ai mis en garde que l’effondrement du prix du pétrole serait extrêmement déflationniste et aurait de graves conséquences pour l’économie mondiale. Des nations telles que le Japon, le Canada, le Brésil et la Russie ont déjà plongé en récession, et plus de la moitié de tous les principaux indices boursiers mondiaux sont en baisse d’au moins 10 % sur l’année en cours. La première grande crise financière mondiale depuis 2009 a commencé, et les choses ne vont faire qu’empirer à mesure que nous nous dirigerons vers 2016.

Le responsable mondial de la recherche pétrolière à la Société Générale, Mike Wittner, dit avoir “la tête qui tourne” après la chute impressionnante du prix du pétrole lundi. Tout comme lors de la dernière crise financière, nous avons brisé la barrière psychologique importante des 40 dollars le baril, et il y a des inquiétudes qui font que nous pourrions aller beaucoup plus bas…

Un analyste a dit sur CNBC qu’il croit que nous pourrions bientôt voir le prix du pétrole aux États-Unis descendre jusqu’à 32 dollars le baril…

«Nous sommes en proie à une tension entre un marché fortement vendeur et une surabondance de pétrole aux États-Unis et dans le monde, avec l’Arabie saoudite qui continue de produire du pétrole à des niveaux élevés pour maintenir sa part de marché”, a déclaré Chris Jarvis à la gestion des risques Caprock , un cabinet de conseil sur les marchés de l’énergie à Frederick dans le Maryland.

“Ajoutez à cela un renforcement du dollar étant donné que le marché anticipe une hausse des taux d’intérêt américains ce mois-ci, le pétrole s’oriente à la baisse avec un objectif à terme d’environ 32 dollars pour le WTI.”

Les analystes de Goldman Sachs sont encore plus pessimistes que cela. Selon Business Insider, ils disent que nous pourrions finalement voir le prix du pétrole descendre en dessous de 20 dollars le baril…

OpepLors de la réunion de l’OPEP, le vendredi 4 décembre 2015, les pays membres ont décidé de mettre leur niveau de production à 31,5 millions de barils par jour, et ne sont pas d’accord sur ce que devrait être la nouvelle limite.

Après la réunion de l’OPEP, les stratèges des matières premières chez Goldman Sachs ont sorti une note expliquant que les prix du pétrole pourraient à nouveau plonger de 50% dans les prochains mois, alors que le marché du pétrole tente de rééquilibrer la situation entre l’offre et la demande.

Cela peut sembler vraiment bon pour vous, surtout si vous remplissez fréquemment votre réservoir de gaz. Mais la vérité est que l’effondrement des cours du pétrole est très mauvaise pour l’économie américaine dans son ensemble. Au cours des dernières années, l’industrie de l’énergie a été le principal moteur de la création d’emplois dans ce pays, et maintenant ces entreprises vont devoir licencier des gens à un rythme effrayant. Non seulement ça, Jim Cramer de CNBC prévient que beaucoup de ces entreprises peuvent réellement disparaître si le prix du pétrole n’entame pas une remontée prochainement…

jim-cramer“Ce n’est pas “plus long et plus faible”, c’est “plus long et beaucoup plus faible”. “Il y a des entreprises qui ne vont pas être en mesure de financer des contrats à terme; Il y a des entreprises qui ne vont pas être en mesure d’obtenir des crédits”, a déclaré Jim Cramer sur Squawk on the Street.

Jim Cramer a fait ces remarques après que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole(OPEP) ait décidé de ne pas baisser sa production de pétrole vendredi 04 Décembre 2015.

“Ce fut un coup dévastateur pour l’industrie pétrolière des États-Unis”, a déclaré Jim Cramer.

Ce lundi, nous avons assisté à un autre événement que nous n’avions pas vu depuis la dernière crise financière.

Je surveille une obligation à haut rendement de très près dont le code est JNK. Ce lundi, cette obligation est passée sous le seuil des 35 pour la première fois depuis la crise financière de 2008. Tout comme pour les 40 dollars le baril, c’est une barrière psychologique clé.

Alors, pourquoi est-ce important ?

Comme je l’ai évoqué la semaine dernière, les obligations pourries(à haut rendement) s’étaient effondrées avant que les marchés aient suivi en 2008, et maintenant ça se produit à nouveau. Si cette règle se confirme, nous devrions nous attendre à ce que les marchés américains plongent significativement très prochainement.

En même temps, un autre expert de renom est venu avec une prévision inquiétante pour l’économie mondiale en 2016. Tout comme Citigroup, Raoul Pal estime que l’arrivée d’une récession l’an prochain est une forte probabilité…

raoul-palRaoul Pal, l’ancien gestionnaire de fonds global macro explique qu’il y a 65 % de chance qu’une récession mondiale arrive.

En Juillet, Raoul Pal a prédit que l’indice manufacturier ISM casserait à la baisse le niveau clé des 50 vers la fin de l’année 2015.

Le 1er Décembre 2015, l’indice manufacturier ISM a cassé le niveau des 50 pour la première fois depuis la récession de 2008 en atteignant 48,6.

«Je me sers de l’indice manufacturier ISM comme baromètre du cycle économique mondial, et pas seulement du cycle économique américain,” a déclaré Raoul Pal sur le site Business Insider.

Ce qui me stupéfie c’est que beaucoup de gens ne veulent pas voir ce qui se passe actuellement, même si la prochaine grande crise a déjà commencé. Les preuves s’accumulent et se trouvent autour de nous, et pourtant beaucoup de personnes choisissent délibérément de rester aveugle.

Au lieu d’avoir régler nos problèmes après la dernière crise, nous les avons juste recouvert avec de la monnaie de singe (création de billets sans valeur tangible par les banques centrales) en créant beaucoup plus de dettes. Et bien sûr, toute cette manipulation fera que nos problèmes à long terme s’aggraveront. J’ai vraiment aimé comment Peter Schiff l’avait expliqué récemment…

Piero San Giorgio Interview Peter Schiff sur l’actualité économique mondiale – Dec 2016Ce qu’il se passe est à peu près ce que nous avions prévu. Je ne vois pas à partir des données actuelles une quelconque reprise économique et certainement pas aux États-Unis.

Nous dépensons plus d’argent mais pas parce que nous générons plus de richesse. Nous générons plus de dette. Nous utilisons cet argent emprunté pour consommer et donc temporairement nous nous sentons plus riche car nous dépensons tout cet argent … mais nous devrons finir aussi par payer la facture.

L’échéance pour payer cette facture se profile. Actuellement, les taux d’intérêt sont maintenus à zéro, ce qui permet d’honorer la dette, même s’il est impossible de la rembourser … au moins nous pouvons l’entretenir. Mais lorsque que les taux d’intérêt vont monter alors nous ne pourrons même plus l’entretenir sans parler de la rembourser.

Et puis on sifflera la fin de la partie.

En effet – la partie touche à sa fin, et une nouvelle crise financière se joue juste sous vos yeux.

Espérons que vous soyez déjà prêt pour ce qui va suivre, car cette crise sera extrêmement douloureuse pour l’économie américaine.

Source: theeconomiccollapse

Pétrole: Analyse Technique Weekly au Lundi 08 Décembre 2015

Denissto: Avec un pétrole à 40 ou 50 dollars le baril, dans 6 mois les Etats-Unis seront au plus mal !

La guerre des monnaies                                         Pétrole, une guerre d’un siècle
     
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des