Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Pour George Soros, une nouvelle crise financière menace le monde…

george-sorosL’investisseur américain estime que la Chine a un “très gros problème”. La situation mondiale actuelle lui rappelle la crise financière de 2008, et il redoute les effets de la guerre des devises et de la remontée des taux d’intérêts.

“Quand je regarde les marchés financiers, je vois une situation sérieuse qui me rappelle la crise que nous avons eu en 2008. Le célèbre gérant de fonds spéculatifs George Soros semble de plus en plus pessimiste pour l’économie mondiale, notamment en raison du ralentissement économique de la Chine.

Le milliardaire américain d’origine hongroise, qui s’exprimait jeudi lors d’un forum économique à Colombo (Sri Lanka), a estimé que “la Chine a un très gros problème d’ajustement”. Commentant la dégringolade des Bourses chinoises, qui affecte l’ensemble des Bourses mondiales depuis quelques jours, M. Soros a ajouté que les dévaluations de nombreuses devises, à commencer par celle du yuan chinois, sont un problème pour le reste du monde et que les investisseurs doivent être très prudents. Le yuan chinois a reculé d’environ 6% depuis le début 2015, dont 1,3% depuis le 1er janvier 2016.

La Chine transfère ses problèmes au reste du monde

La Chine “a de la peine à trouver un nouveau modèle de croissance et la dévaluation de sa monnaie est en train de transférer des problèmes au reste du monde”, a poursuivi George Soros. Par ailleurs, le financier voit le retour à des taux d’intérêts réels positifs à travers le monde comme un défi pour les économies des pays en voie de développement.

Ce n’est pas la première fois que George Soros avertit des risques d’un nouveau choc financier mondial. Pendant la crise de l’euro de 2011-2012, il avait notamment affirmé que la crise de la dette européenne, née des difficultés de la Grèce, risquait de plonger le monde dans une nouvelle “Grande Dépression” de type 1929. Il avait aussi mis en garde les dirigeants politiques européens contre la poursuite de ses politiques d’austérité, élaborant des propositions de sortie de crise dans un livre intitulé “Le chaos financier mondial”.

Source: boursier

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x