Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Dix ans après la crise financière, on a à nouveau «tous les symptômes»
 

«Les enseignements n’ont pas été tirés»: dans une interview à Sputnik, des experts de la finance dénoncent un endettement encore plus important qu’en 2008 et mettent en garde contre le risque de répétition de la crise globale.

Il y a dix ans, l’une des plus grandes crises financières démarrait. Un des déclencheurs fut le choix de la BNP Paribas de geler en 2007 les retraits de ses clients dans trois de ses fonds Sicav qui étaient en grande partie investis dans des «subprimes». En effet, dans les années 2000, des millions de ménages modestes ont profité de prêts à taux variables qui étaient indexés sur la valeur des biens immobiliers. Lorsque ces taux se sont envolés à cause de l’éclatement de la bulle spéculative immobilière, ces ménages n’ont pas pu s’acquitter de leurs dettes.

Dix ans après le séisme qui a secoué la planète financière, une nouvelle crise a toutes les chances de se reproduire, estime dans un entretien à Sputnik Josse Roussel, professeur à la Paris School of Business.

«On a tous les symptômes d’une nouvelle crise financière. En effet, on a un endettement encore plus important que ce qu’il était en 2008», met-il en garde.

«Carburant de la finance» et facteur majeur du déclanchement des crises, l’endettement renferme de nombreux risques pour le système financier. Ce phénomène conduit notamment aux bulles spéculatives, explique M. Roussel. Et ce qui facilite l’endettement, ce sont les politiques monétaires des banques centrale.

«D’une certaine manière elles jouent un rôle tout à fait surprenant parce qu’elles contribuent de par leurs politiques monétaires expansionnistes à gonfler l’endettement au niveau mondial. Ce gonflement aboutit à des bulles spéculatives», fait-il remarquer.

Et de poursuivre: «Les banques sont prises dans ce jeu et profitent de cette manne car elles sont impliquées dans ce mode de fonctionnement.»

Josse Roussel n’est pas le seul à redouter la répétition de la crise de 2008. L’analyste financier Philippe Béchade se dit lui aussi inquiet des effets négatifs du surendettement.

«L’endettement mondial a gonflé de manière exponentielle depuis fin 2008/2009, explique-t-il à Sputnik. Les banques centrales ont gonflé leurs bilans, une partie du crédit qui a été créée a été captée par les institutions financières qui continuent de spéculer comme elles le faisaient avant la crise.»

Imminence d’un effondrement financier – 5 Hauts Spécialistes l’annoncent ! Malgré l’euphorie sur les marchés actions, de nombreux experts avertissent de l’imminence d’un krach boursier

Il note que des bulles de crédit sont apparues dans le secteur automobile et évoque à nouveau les subprimes: les banques n’ont pas retenues les leçons de la crise des subprimes et sont encouragées à prêter.

«On a commis les mêmes péchés et on les a amplifiés par de la création monétaire», résume-t-il.

Source: sputniknews

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
robin des bois
Invité
robin des bois

ni dieu ni maître

Torn Clément
Invité

jdois rire de qui là ? XD

M A R C E L
Invité
M A R C E L

Vous avez bien voté…

null

b.bebe
Invité
b.bebe
Tous les contrariens disent la même chose depuis 10 ans. Ont-ils torts, non. Je pense sincèrement que tous sans exception savent que la situation ne peut durer. Leur seule et unique solution : l’abolition du cash. Plus de liquidités, plus de faillites et les peuples mis en esclavage. On arguera , les cryptos, oui, elles sont libres mais cela reste du peer to peer, pas dure de trouver qui en détient et un incident informatique est si vite arriver avec nos amis les russes, chinois ou nord-coréens. Des coupables tout trouvés. L’avenir semble incertain, des tensions au quatre coins du… Read more »
Bublestars
Invité
Bublestars

Pourquoi les crises éclatent-elles toujours au mois d’octobre?
Parce que c’est la période des crises « anthèmes » (anthème = suffixe indiquant la fleur [https://fr.wiktionary.org/wiki/-anthème]), c’est donc la période où les crises sont arrivées à maturité pour fleurir.

Bublestars
Invité
Bublestars

Mais avant les crises les cerises (période de récolte = juin, juillet et août) ;-)
C’est durant cette période qu’éclate l’aube rouge (aube dans le sens de vêtement, la cerise étant vêtue d’une robe rouge).
Drapeau chinois : rouge

moudubulbe
Invité
moudubulbe

l’avenir nous rendra savants !

M A R C E L
Invité
M A R C E L

null

J’ai survécu au boulot;
je survivrai à la crise.
null

Louis Maillar
Invité
Bryan Lacasse
Invité

Bla bla bla n importe quoi

Michel Guay
Invité

BLA BLA BLA TJS VOS PRÉDICTION DE MARDE

M A R C E L
Invité
M A R C E L
Excellent argument!… Jacques Attali nous propose 7 principes, qui sont selon lui les attitudes qui garantissent aux espèces, aux groupes, aux états et aux individus de survivre lorsque la situation se dégrade. Ces réflexions personnelles sont tirée de l’étude des grandes sagesses du monde, de méthodes ancestrales, de pensées, de théories et de philosophies qui ont fait leurs preuves et traversé les siècles. Se respecter soi-même : Ceux qui partent en premier sont ceux qui renoncent, qui n’ont pas assez foi en eux. Valoriser le temps : Préparer l’avenir via des projets qui permettent d’avancer, sans oublier de vivre chaque… Read more »
wpDiscuz