Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Olivier Berruyer: “L’union bancaire, une vaste escroquerie !”
 

olivier-berruyerOlivier Berruyer: ” c’est un projet de désunion bancaire quand on la regarde. Je ne sais pas pourquoi cela s’appelle l’Union bancaire. L’idée centrale, c’est de dire que la prochaine fois qu’il y a une banque qui coule, on la laisse couler et en gros, on voit juste comment on la liquide. Parce que, quand on parle de plan de résolution, ce sont des plans de liquidation de la banque. Oui enfin de recapitalisation, on est d’accord quand c’est quelques milliards mais quand on a des mastodontes qui pèsent entre 1 000 et 2 000 milliards de bilan, ça va être difficile de recapitaliser à court terme.

C’est d’ailleurs tout ce qu’on lit actuellement dans pas mal de médias en ce moment, c’est cette idée, ben que de toute façon, la prochaine faillite, ce sont les actionnaires qui prennent, ce qui est assez normal puis les prêteurs obligataires puis les clients façon Chypre et de toute façon, on ne peut pas faire autrement et cela s’appelle une faillite d’un mastodonte financier. Donc y a guère de solidarité là dedans. Eventuellement dans 10 ans, y aura peut-être un fond de résolution qui aura 50 milliards pour toute l’Europe dans un système où toutes les banques sont interconnectées où on sait très bien qu’on a des banques systémiques. En France, on en a 4, L’Allemagne, elle n’en a qu’une, je le rappelle.

On sait très bien que ce sont des mastodontes qui de toute façon si elles coulent vont entraîner la faillite de toutes les autres. Donc l’objectif principal devrait être qu’on empêche la faillite de ces mastodontes. Y a à peu près rien sur ce système là. Le truc, c’est le jour où l’ont fait faillite, on veut nous faire croire qu’en un Week-end, on a le plan sous le coude pour liquider ces structures là qui contiennent des centaines de milliards de produits dérivés qui sont des montants notionnels de dizaines de milliers de milliards d’euros, tout ça est quand même une vaste escroquerie. ”

Nicolas Doze: ” L’union bancaire, une vaste escroquerie, un énorme leurre communautaire d’après Olivier Berruyer ”

Olivier Berruyer: ” Accepter l’existence de systèmes qui peuvent ruiner l’économie, c’est quand même fabuleux ! Et ça ne marche pas et on se demande pourquoi les allemands ne sont pas OK pour aller chercher des impôts chez eux pour financer le prochain Kerviel chez nous. Mais évidemment qu’ils ne veulent pas, c’est quand même assez sain mais moi non plus je ne vais pas payer la faillite des banques italiennes. ”

Ne vous inquiétez pas Nicolas, les banques, elles seront scindées, elles seront réduites en taille. La question c’est : Est ce qu’on le fait avant ou après la faillite des plus grosses ?

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x