Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Philippe Béchade: “Les banques centrales sont obligées d’inventer des concepts pour cacher l’échec des quantitative easing”
 

philippe-béchadePhilippe Béchade, rédacteur en chef de La Bourse au Quotidien, Président des Econoclastes est revenu sur les politiques monétaires européennes et américaines dans l’émission Intégrale Placements, du mercredi 28 octobre 2015, présenté par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business
 

Philippe Béchade: ” Les banques centrales sont obligées d’inventer des concepts pour masquer le fait que les quantitative easing n’ont aucun des effets annoncés officiellement au bon peuple. Ca sert uniquement dans le cadre de la guerre des devises à faire baisser tantôt le Yen, tantôt l’euro, tantôt le dollar. La banque centrale chinoise la plus pro-active de la planète en est à 65 initiatives monétaires depuis le 1er janvier 2015. Ca en fait 7 par mois. Est-ce que l’économie chinoise va mieux ?

En ce qui concerne les quantitative easing de la BCE et de la FED, ça n’a pas d’effet sur l’inflation et Monsieur Draghi jeudi dernier, nous dit la chose suivante:

” Ah oui mais on manque nos objectifs d’inflation parce que depuis 9 mois, le pétrole a baissé “

FAUX !….FAUX !

Quand le quantitative easing de la BCE a commencé, le pétrole était à 45,5 dollars et lorsque Mario Draghi a prononcé cette phrase jeudi dernier, le pétrole était exactement à 45,5 dollars ce qui signifie que hors effet pétrole, les quantitative easing n’ont aucun effet sur l’inflation…. ”

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x