Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Canada: Hausse de taxes de 900% à Blainville
 

taxVous est-il déjà arrivé de voir vos taxes augmenter de 900% ?

C’est pourtant un cas bien réel qui se produit depuis quatre ans à Blainville au nord de Montréal comme le rapporte notre Bureau d’enquête.

Benoit Poisonnault est un propriétaire qui pourrait bien perdre sa maison à cause des décisions de sa municipalité.

«C’est 24 000$ qui s’ajoutent aux taxes foncières qui sont basées sur l’évaluation de la propriété», mentionne Benoit Poinsonnault, scandalisé.

Depuis 2011, Blainville a décidé d’être maître d’œuvre d’un projet pour attirer les promoteurs. Elle facture donc à M. Pinsonnault, les infrastructures, soit pour son terrain, 24 000$ de plus par année que ses taxes habituelles de 6000$.

«Je ne parle plus de sécurité financière. Je parle de ma survie à cause des taxes. Pouvez-vous imaginer quel est votre salaire pour payer 30 000$ de taxes», martèle-t-il.

Son terrain de plus de 300 000 pieds carrés fait partie d’un bassin de taxation qui permettra de rembourser sur 30 ans, les 50 M$ empruntés par la municipalité pour développer le projet avec les promoteurs.

«Le quartier Chambéry repose sur l’harmonie et des milieux naturels dans une perspective de développement durable», dit-on dans une publicité de la ville de Blainville.

«Nous n’avons aucun autre choix que de donner notre propriété aux taxes. Au bout de la ligne, on ne peut pas survivre à payer des taxes comme ça», dénonce le résident.

Benoit Pinsonnault, habite en périphérie du projet. Aucun promoteur n’a fait d’offre pour acheter son terrain.

On comprend qu’avec le fardeau des infrastructures qui son refilées aux propriétaires. Les promoteurs sont en excellente position pour acquérir les terres au meilleur prix.

La ville est forcée de reconnaître que ça prendra du temps pour développer le projet.

«Je n’ai aucune idée combien d’années cela prendra. Honnêtement, je ne peux le dire. Le marché n’est pas à son meilleur en moment», se défend Michel Lacasse, directeur général de la Ville de Blainville.

Des courtiers immobiliers le constatent. «Qui voudra acheter une maison avec un compte de taxes de 30 000 $», affirme Henri Primeau.

Source: tvanouvelles

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x