Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Après une dévaluation massive, les argentins sont maintenant plus pauvres que les citoyens de Guinée équatoriale

argentins-fansAu soir du Mercredi 16 Décembre 2015, Le ministre du budget et des finances (et ancien chef de la recherche mondiale forex chez JP Morgan) Alfonso Prat-Gay a aboli le contrôle des changes, accomplissant la promesse du nouveau président Mauricio Macri d’unifier le taux du peso du marché noir avec celui du marché officiel.

Cette décision a été prise dans la foulée de la démission forcée du gouverneur de la banque centrale Alejandro Vanoli. Macri avait accusé Vanoli de mettre en danger les finances du pays en ayant accumulé une perte de 17 milliards de pesos sur les contrats à terme en dollars que le nouveau gouvernement a tenté de renégocier avant la dévaluation.

“Pour ceux qui seraient intéressés par une étude sur les conséquences d’une très forte dévaluation, vous êtes maintenant aux premières loges sur ce qui est susceptible d’être une chute de 25 à 30% du peso,” Comme nous l’avions dit il y a 2 jours. Hier, le peso a bien plongé et les taux parallèles(Marché noir et officiel) se sont mis à converger à 14 pesos le dollar.
peso
Qu’est-ce que cela signifie pour les Argentins ?

GDP-argentina-before-afterEh bien, comme rapporte le Financial Times, “Les Argentins se sont réveillés jeudi plus riches que les Polonais, les Chiliens et les Hongrois mais à l’heure du coucher, ils étaient non seulement plus pauvres que l’ensemble des citoyens des trois pays précédents, mais aussi moins riches que les Mexicains, les Costariciens et les bonnes gens de la Guinée équatoriale. ”

Plus généralement, la dévaluation aura coûté au pays environ 167 milliards de dollars de PIB.

C’est juste la dernière ignominie qui a frappé la nation argentine apparemment sujette aux accidents, dont il y a un peu plus d’un siècle était le septième pays le plus riche au monde par habitant, devant des pays comme le Danemark, le Canada et les Pays-Bas et qui était cinq fois plus riche que le Brésil, “Le Financial Times poursuit en expliquant.

Bien que la dévaluation soit probablement la bonne décision sur une perspective à long terme, en revanche, pour des aspects à court terme ce sera douloureux.

“La dévaluation du peso est une pilule amère pour les ménages argentins qui ont gardé leur épargne en pesos et pour les multinationales qui avait signalé le solde de leur trésorerie en pesos au taux de change officiel dans les rapports financiers”, selon Bill Adams, économiste international senior chez PNC Financial Services Group.
 

Source: zerohedge

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x