Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Prêts immobiliers à l’anglo-saxonne: Le Comité de Bâle, “gendarme du secteur bancaire”, veut l’imposer en France
 

subprimesLe Comité de Bâle, le gendarme du secteur bancaire, veut imposer en France le modèle très contesté de prêts immobiliers à l’anglo-saxonne, qui a conduit en 2008 à la fameuse crise des “subprimes”.

Les banques sont sous la pression du régulateur. Après les sénateurs, les députés ont voté ce week-end une résolution visant à sauvegarder le modèle du crédit immobilier en France, aujourd’hui menacé par le Comité de Bâle qui veut s’inspirer du système anglo-saxon pour sécuriser davantage le bilan des banques. Cette instance chargée de renforcer la solidité du système financier mondial pourrait adopter d’ici la fin de l’année un paquet de mesures afin d’uniformiser les règles partout dans le monde.

Le régulateur souhaite imposer le modèle anglo-saxon, pourtant très différent du système français. Il s’oppose tout d’abord aux taux fixes devenus LA référence du crédit à la française. Au dernier pointage, 99,9% des crédits immobiliers accordés dans l’Hexagone sont proposés à taux fixe, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

Un risque pour les banques françaises, qui devront bientôt faire face elles-mêmes à une remontée de leurs propres taux d’emprunt, estime le Comité de Bâle. Deuxième modification envisagée: la garantie du prêt. Pour le régulateur, la France doit en finir avec les systèmes de cautionnement et privilégier le crédit hypothécaire. Autrement dit, si l’emprunteur ne peut plus payer ses dettes, la banque est en droit de saisir le bien.

Enfin, dernier point clé du nouveau modèle proposé par le régulateur: changer la méthode de calcul du montant du prêt accordé, ce qui serait cette fois un vrai bouleversement… rappelant celui des crédits hypothécaires à risque dits “subprimes”, à l’origine de l’une des plus graves crises financières.

Lire la suite sur bfmbusiness

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Thémistoclès
Thémistoclès
4 années plus tôt

Pourquoi le 3°) “mode de calcul du prêt” n’est pas détaillé ?

Marie-Thérèse Poirier
4 années plus tôt

quand on voit ce que cela a donné en amérique…….

bleklerock84
bleklerock84
4 années plus tôt

Laissez moi rire avec vos gendarme du secteur bancaire hahahaha , une bande de menteur voleur au services des banques!! se sont les mêmes que l’AMF ils ferment les yeux devant ceux qui les paient !!

Pascal Laurent Lesauvage
4 années plus tôt

après les frais sur les comptes bancaire en 2004 imposè a la France Alors qu’il était totalement gratuit et les banques fesait d’énorme profit voiçi maintenant que l’ont veut nous imposè d’être l’esclave des banques avec des taux variable et des crédit qui faudra payer jusqu’à la retraite voir même plus tard ont voit ce que cela donne au état unis et ailleurs des dette partout et pour tout le monde un pays en faillite au bord de la guerre civile veux t-on la même chose ???????? il est tant de posè la question d’un referendum en France pour sortir… Read more »

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x