Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
La riche Autriche rongée par la peur de perdre son rang

autriche-drapeauEn quinze ans, cette directrice d’une agence pour l’emploi viennoise “n’a jamais rien vu de tel”. L’Autriche, qui votera le 4 décembre à la présidentielle, est minée par la crainte du déclassement économique malgré des fondamentaux à faire rêver beaucoup de ses partenaires européens.

Un déficit public de 1%, le troisième taux de chômage le plus bas de la zone euro, un capital individuel doublé en quinze ans à 210.000 euros: la petite république alpine émarge toujours parmi les pays les plus prospères du continent.

Mais le nombre de personnes sans emploi croît régulièrement, alors que la courbe du chômage chez le voisin allemand atteint un plus bas historique. Seuls 23% des Autrichiens croient en un avenir meilleur, selon un récent sondage de l’institut Imas.

“Les choses empirent chaque année”, confie Astrid Mayer, directrice d’une agence pour l’emploi du 5e arrondissement de Vienne. Doris Blei, 48 ans, vient de retrouver un travail après avoir été licenciée par sa banque, mais “c’est dur, surtout quand on vieillit”, confie-t-elle.

Avec plus de 410.000 chômeurs inscrits, le pays de 8,7 millions d’habitants longtemps habitué au plein emploi ne se sent plus à l’abri, d’autant que le taux de chômage selon la norme nationale (8,6%) est moins flatteur que celui calculé par l’Union européenne (6,3%).

La question économique est omniprésente dans la campagne de l’élection présidentielle qui opposera dimanche le candidat d’extrême droite Norbert Hofer et l’écologiste libéral Alexander Van der Bellen.

Lire la suite sur boursorama

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des