La BCE plaide pour des « bad banks » nationales

Le vice-président de la Banque centrale européenne (BCE) a appelé vendredi à la création de structures de défaisance (« bad banks ») pour contribuer à absorber les quelque 1.000 milliards d’euros de créances douteuses issues de la crise financière.

Face aux difficultés des banques en Italie et dans d’autres économies plus fragiles de la zone euro, Vitor Constancio a appelé à la mise d’un plan européen de création de sociétés de gestion d’actifs (asset-management companies-AMC) dans le respect de la réglementation sur le sauvetage des banques.

Il y a moins d’une semaine, l’Allemagne s’est opposée à une proposition de l’Autorité bancaire européenne de mise en place d’une structure de défaisance à l’échelle de l’Union européenne, notant que les prêts à risque étaient concentrées dans quelques pays comme l’Italie, Chypre et le Portugal.

« Une véritable « société de gestion d’actifs » présenterait toutefois des difficultés dans l’environnement actuel. Dans l’immédiat, une façon d’avancer pourrait être la création d’un plan d’action européen afin que des « sociétés de gestion d’actifs » soient utilisées au niveau national, » a-t-il dit lors d’une réunion à Bruxelles.

« Ce schéma européen devrait préciser ce qui est possible dans le cadre d’une approche souple de la réglementation existante et encourager les pays à adopter toutes les mesures nécessaires dans un calendrier bien défini. »

Lire la suite sur yahoo

Un commentaire

  1. qui va encore payer les banquiers ou les contribuables ????? et ces banquiers qui ce dise meilleur gestionnaires que l’état il devrait être tenu pénalement responsable de leurs incompétence et comme sanction la nationalisation de toutes les banques pour 1 euro car ces actif pourri devront être payer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page