Achat d’or: historiquement, le moment le plus opportun de l’année, c’est maintenant

Récemment, j’ai parlé de deux classes d’actifs qui ont tendance à souffrir jusqu’à l’automne, à savoir les actions et Bitcoin. J’ai pensé que vous aimeriez que l’on parle d’un actif qui jouit d’une hausse saisonnière dans les mois à venir. Cela existe, bien entendu, et un actif qui présente de belles perspectives à ce moment de l’année, c’est l’or.

Vous avez probablement déjà entendu que l’or a tendance à être vigoureux durant la seconde moitié de l’année. Mais quand commence exactement cette hausse, et combien de temps dure-t-elle en moyenne ?

Focus sur les tendances saisonnières du métal jaune

Observez le graphique de la performance saisonnière de l’or.

Contrairement aux graphiques standards, les graphiques saisonniers mettent en exergue la performance moyenne d’un actif en fonction de la période de l’année. Dans le cas qui nous occupe, nous avons intégré le prix de l’or tout au long de l’année durant ces 20 dernières années. L’axe horizontal représente les mois de l’année, l’axe vertical la performance moyenne.

Durant ces 2 dernières décennies, l’or a tendance à grimper au début du mois de juillet. La période saisonnièrement vigoureuse est mise en évidence en bleu. Historiquement, elle commence le 6 juillet pour se terminer le 24 février de l’année suivante.

Durant cette période positive, la hausse moyenne de l’or sur ces 20 dernières années s’est élevée à 8,62 %. Durant le reste de l’année, le métal jaune a tendance à se replier. En bref, la période saisonnièrement positive pour l’or est en train de commencer.

Lire la suite sur or-argent.eu


Egon Von Greyerz: « Les raisons d’investir dans l’or et l’argent physique »

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physiqueUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker: Stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

7 commentaires

  1. l or ultra manipule a la baisse par des papiers gold. Ils impriment des milliards pq euro dollars en plus. pourquoi remontera aussi fort??

    1. Tu as raison la remontée se fera lorsque la manip se finira… et ça peut durer un certains temps encore avant que le système s’écroule et explose… Par contre le risque baissier est lui aussi limité, le coût d’extraction est rarement en-dessous de 1150$-1200$.. Ça veut dire qu’ils peuvent pas le faire descendre à 100euros l’once non plus sinon plus d extraction et là le pb du comex sera encore plus compliqué pour combler la demande physique. En gros 1200-1300 $ semblent être un prix plancher… Donc peu de risque de moins-value, mais les perspectives de plus-values sont aussi limités avec la manipulation…
      En gros bon actif sur le long terme mais à court terme c’est très limité. 10% de vos actifs comme le disent tous c’est raisonnable, le reste sur du tangible et un peu de speculatif sur des actions ou du bitcoin ça peut valoir la peine.

      1. On dit souvent que le cout d’extraction est d’environ 1100$ et que le prix passe difficilement en dessous.
        Alors comment se fait-il qu’en 2000 le prix de l’once était de 250$ ?
        Il y a 17 ans, le cout d’extraction était 5 fois inférieur ?

  2. Non cet article n’est pas d’Egon, mais de Dimitri Speck. Il a par ailleurs été publié le 7 juillet 2017 sur SafeHaven.com.
    Il suffit de lire, car c’est comme le port salut c’est marqué dessus !

    A quand une prochaine analyse de nouveau très instructive d’Egon von Greyerz sur businessbourse…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page