Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Les banques centrales sont-elles en train de perdre leur grand pari ?

Suite à la crise de 2008, les banques centrales misèrent sur un plus grand activisme de la part de la classe politique afin de pouvoir normaliser leurs opérations. Mais il ne s’est jamais manifesté, si bien que les banquiers centraux se retrouvent désormais dans une situation dans laquelle ils n’ont rien à gagner, et tout à perdre.

Durant ces dernières années, les banques centrales ont misé gros avec leurs politiques. Elles ont fait le pari que leurs mesures non conventionnelles et expérimentales prolongées serviraient de solutions d’urgence temporaires jusqu’à l’implémentation de mesures plus globales en mesure de générer de la croissance et de minimiser les risques d’instabilité financière. Mais les banques centrales furent forcées de doubler la mise à maintes reprises. Ce faisant, elles sont de plus en plus conscientes du risque posé à leur crédibilité, efficacité et autonomie politique. Ironiquement, les banquiers centraux pourraient désormais obtenir une réponse des politiques qui, au lieu de les aider à normaliser la situation, va leur compliquer grandement la tâche.

Commençons avec la Fed, la banque centrale la plus puissante du monde, dont les décisions influencent fortement ses pairs. Après avoir réussi après 2008 à stabiliser un système financier dysfonctionnel qui menaçait de plonger la planète dans une longue dépression, la Fed espérait commencer à normaliser ses politiques dès l’été 2010. Mais un Congrès de plus en plus polarisé, la montée du Tea Party en étant le meilleur exemple, empêchait le passage de témoin aux politiques fiscales et aux réformes structurelles.

Au lieu de cela, la Fed a décidé de recourir à des mesures expérimentales afin d’acheter du temps à l’économie américaine, jusqu’à ce que l’environnement politique devienne plus propice à des politiques procroissance. Les taux furent bloqués à zéro, la Fed étendit son implication non commerciale sur les marchés financiers en achetant des quantités record d’obligations via ses QE.

Ce changement de politique fut, aux yeux de la plupart des banquiers centraux, une nécessité et non un choix. Et ce fut loin d’être parfait.

La Fed savait qu’elle n’avait pas le pouvoir d’engendrer une véritable reprise économique via des politiques fiscales, en levant les obstacles se dressant devant la croissance ou en dopant directement la productivité. Il s’agit des prérogatives des autres décideurs, qui étaient impuissants en raison de l’incapacité d’un Congrès hautement divisé d’approuver ces mesures expansionnistes (ces désaccords ont au final débouché sur 3 fermetures du gouvernement).

Face à cette triste réalité, la Fed a tenté de soutenir la croissance via des méthodes indirectes expérimentales. En injectant des liquidités de façons diverses, elle a propulsé les prix des actifs bien au-dessus des fondamentaux. La Fed avait espéré que cela permettrait à certains pans de la population (les investisseurs) de se sentir plus riches, ce qui les aurait encouragés à consommer, et pousserait les entreprises à investir davantage.

Mais cet « effet de richesse » et ces « esprits des animaux » se révélèrent mous. La Fed crut devoir en faire davantage, ce qui engendra toute une série de conséquences non désirées et de risques de dommages collatéraux que j’ai décrits dans mon livre « The only game in town ».

Greyerz: Le monde va être détruit par les banques centrales. Les conséquences seront inimaginables Greyerz: Les banques centrales mènent les gens à l’abattoir. L’Or est l’ultime porte de sortie !

La BCE, qui arrive juste derrière la Fed en termes d’importance systémique, a suivi une trajectoire similaire, même si elle a adopté des politiques monétaires encore moins conventionnelles, notamment les taux négatifs. De nouveau, l’impact sur la croissance fut plutôt minime, alors que le coût et les risques de ces mesures augmentent.

Ces 2 banques centrales, surtout la BCE, ont insisté sur l’importance d’un passage de bâton aux politiques pour la prise de mesures procroissance plus globales. Mais leurs demandes sont tombées dans l’oreille d’un sourd. Aujourd’hui, ni la Fed ni la BCE ne s’attend à ce que la classe politique prenne le relais. Désormais, elles préparent un nouveau round de stimulations qui engendrera encore plus de risques.

Lire la suite sur or-argent.eu

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter de petites quantités chaque mois. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule. Pour des prix imbattables sur l’achat d’Or et d’Argent, c’est ici et sur devis. Livrable dans toute la France.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

L’Or des Fous (Broché)


Prix habituel EUR 24,00
Neuf: EUR 24,00 EUR En stock
Used from: EUR 24,00 En stock
buy now

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix habituel Price Not Listed
Neuf: 0 Non disponible
Used from: 0 En stock
buy now

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Broché)


Prix habituel EUR 22,00
Neuf: EUR 22,00 EUR En stock
Used from: EUR 22,00 En stock
buy now

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix habituel EUR 26,35
Neuf: EUR 26,35 EUR En stock
Used from: EUR 26,35 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
3 Comment threads
1 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Dechamps ArnaudPoujade51SaxJNath Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Dechamps Arnaud
Invité

Finalement

Sax
Invité
Sax

End the FED!!!

Poujade51
Invité
Poujade51

End the BCE? The BOJ ?

JNath
Invité

@minchoochooliv1 Mais quelles coulent !!!!