Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Décollecte sur l’assurance-vie pour le 4ème mois consécutif
 

« Les Français ont massivement puisé dans leurs contrats d’assurance-vie au premier semestre.

Depuis le mois de mars, un large mouvement de désaffection touche les contrats d’assurance-vie avec des mouvements de décollecte mensuelle de 2 milliards d’euros en moyenne ces derniers mois. Du jamais vu depuis 2011.
Alors que les foyers français n’ont quasiment jamais autant épargné via le Livret A lors des six premiers mois de l’année à cause de la crise du coronavirus, dans un mouvement inverse, ils n’ont jamais autant puisé dans leurs assurances-vie pour faire face à cette crise.

Le secteur a, en effet, essuyé en juin un quatrième mois consécutif de sorties nettes d’épargne, portant à près de 5 milliards d’euros le montant de la décollecte depuis le début d’année, a annoncé jeudi la fédération du secteur, atteignant des niveaux qui n’avaient plus été vus depuis 2011. L’an passé, au premier semestre, le secteur avait moissonné jusqu’à 15  milliards d’euros ».

Ces quelques milliards d’euros ne sont pas, pour le moment de nature à bousculer significativement le secteur puisque l’encours des contrats d’assurance-vie s’élevait à la fin juin à 1 766 milliards d’euros, mais c’est un signal.

D’ailleurs, avec les taux définitivement bas et pour toujours (dans ce système monétaire) et avec les risques sur les actions, sans oublier les SCPI qui risquent de flancher, et évidemment une décollecte qui sera structurelle compte tenu de la pyramide des âges et des décès progressifs de la génération du babyboom, il est peu probable que l’assurance-vie dans les années qui viennent réussisse à faire de la collecte nette.

Ce placement a vécu, même si son intérêt fiscal demeure évident dans le cadre de successions conséquentes.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x