Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
3 400 lits supprimés en 2019, malgré la saturation des hôpitaux et la contestation sociale

Ni les manifestations de médecins et personnels médicaux, ni la pandémie de Covid-19, n’ont empêché la suppression de plus de 3 400 lits d’hospitalisation en 2019. Une manière, selon le ministère de la Santé de « réorganiser l’offre ».

Un peu plus de 3 400 lits d’hospitalisation complète ont été fermés en 2019 dans les établissements de santé français qui ont créé, dans le même temps, 1 500 places d’hospitalisation partielle (de moins d’un jour), selon une étude du ministère de la Santé publiée le 29 septembre. Les grèves et manifestations qui ont agité l’hôpital l’an dernier n’ont pas inversé la tendance : hôpitaux et cliniques ont encore réduit leur capacité d’accueil de 0,9 % en 2019.

Les 3 005 établissements publics et privés disposaient de 392 262 lits d’hospitalisation complète, soit 3 408 de moins en un an, selon la direction statistique des ministères sociaux (Drees). Un « repli dans la tendance observée depuis plusieurs années », qui « reflète la volonté de réorganiser l’offre, parfois face à des contraintes de personnel empêchant de maintenir les lits ». À l’inverse, le « virage ambulatoire » a poursuivi sa course : 1 499 places « de jour » ont été ouvertes, soit une hausse de 1,9 % portant leur nombre total à 78 790.

L’hospitalisation à domicile a même enregistré un bond de 5,5 %, avec 19 100 patients, « pouvant être pris en charge simultanément sur le territoire ». Mouvements sociaux à répétition Depuis plus d’un an, les médecins, urgentistes, infirmiers, aides-soignants et autres personnels hospitaliers protestent dans la rue et font grève contre le manque d’effectifs, la tension des services d’urgences, la bassesse des salaires et la fermeture de lits. Une crise d’autant plus visible depuis le printemps 2020, les hôpitaux ayant été saturés et ayant difficilement fait face à l’afflux de patients atteints du coronavirus.

Source: RT FranceSource bis: planetes360

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x