Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Système de gestion financière des paris sportifs

Dans cet article, il s’agit du système de gestion des finances des paris, également appelé système de gestion financière. Nous voudrions partager notre expérience en cette matière et vous expliquer comment gérer vos finances en pariant afin de ne pas faire faillite. Vous pouvez également gérer vos finances dans les casinos en ligne, sur le site Web Gambadeur.be vous pouvez trouver une liste de ces sites. L’objectif de la gestion financière est de maximiser les profits et le succès des paris grâce à une stratégie bien choisie.

Tâches de gestion financière:

  • Assurer l’utilisation la plus efficace possible des ressources financières.
  • Optimisation de la rotation des liquidités.
  • Garantir la minimisation des faillites.

Depuis l’apparition des paris sportifs, les joueurs ont développé et essayé diverses stratégies de paris pour aider à battre le bookmaker et augmenter leur banque. Certaines de ces stratégies se sont avérées efficaces et sont toujours demandées aujourd’hui, d’autres ont été oubliées en raison de leur caractère peu pratique. Actuellement, il existe un certain nombre de stratégies de pari utilisées par les joueurs. Parlons brièvement de chacun d’entre eux.

  • Méthode de dépasse

C’est une stratégie de pari dans laquelle la taille de chaque pari successif dépend du résultat obtenu par les paris précédents. L’objectif principal est de restituer l’argent perdu et d’en tirer un certain profit. 

Dans les casinos on peut parier sur le « noir » ou le « rouge ». Au football ou au hockey, on peut parier sur n’importe quel événement: par exemple, on peut « dépasser » la victoire d’une certaine équipe. Dans ce cas, le pari est fait pour obtenir un certain bénéfice, et en cas de perte, le pari est fait sur un montant plus important, qui devrait permettre d’obtenir le même bénéfice plus la couverture de la perte du pari précédent.

À notre avis, ce n’est pas une stratégie optimale, car les finances sont utilisées de manière irrationnelle. Il existe également un risque très élevé de faillite, surtout en cas de jeu à perte, lorsque vous pariez sur des taux sous-estimés.

  • Méthode contra d’Alembert

Le principe de cette stratégie est d’augmenter la mise d’un certain montant en cas de victoire et de la réduire en cas de perte.

C’est une stratégie suffisamment efficace pour s’arrêter à temps si vous n’êtes pas sûr du jeu que vous jouez contre le bookmaker: rentable ou non. Cependant, il n’est pas optimal si vous êtes sûr de jouer encore avec une certaine avantage sur le bookmaker.

  • Le système d’Oscar Grind

Cette stratégie financière consiste à placer des paris de manière cyclique afin de réaliser un certain profit. Il faut respecter les règles suivantes:

Vous déterminez d’abord le montant du profit et vous faites le premier pari sur le montant qui vous permettra de réaliser le gain nécessaire.

Si vous perdez, le montant du pari est calculé sur la base du profit qui a été calculé avant la perte du pari.

En cas de victoire, le paris suivant est calculé sur la base de la valeur de gain la plus élevée.

  • Rangée de nombres

Une stratégie basée sur une augmentation constante du montant des paris sportifs belgique.  Il consiste à fixer votre objectif de recevoir un certain montant dans une série de numéros. Par exemple, pour un bénéfice de 1 000 $, vous indiquez une série de numéros pour obtenir 1 000 $ au total, et vous commencez à parier en réduisant le bénéfice que vous tirez des paris gagnants et en ajoutant de nouveaux numéros si le pari perd.

Tout comme les autres stratégies décrites ci-dessus, elle n’est pas optimale, à notre avis.

  • Gestion financière de Miller

Le principe essentiel de la gestion financière de Miller est que pour chaque mise, il place 1% de la banque initiale jusqu’à ce que la taille de la banque augmente de 25%. Ensuite, Miller prend à nouveau 1% de la banque déjà constituée, et lorsque celle-ci augmente encore de 25%, la mise est recalculée à nouveau. Il s’avère que cette stratégie permet de générer 100% des revenus de la banque d’origine.

De notre côté, cette stratégie a les mêmes inconvénients que les précédentes:

  • l’utilisation irrationnelle des fonds disponibles pour les paris;
  • une mauvaise stratégie en termes de maximisation des profits.
5 1 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x