Le nouveau rêve Américain de la Fed : Payer plus pour obtenir moins ! La vie aux Etats-Unis va devenir un enfer…

Dans un nouveau monde où l’inflation ne fait que s’accélérer, on ne peut pas dire que cette inflation soit à peine transitoire, et je peux vous dire que les Américains paient plus pour moins de produits en quantité.

Les ventes au détail ont augmenté de 0,6% de mai à juin. Selon le département du Commerce. Les consommateurs américains ont dépensé 621 milliards de dollars en biens et services de détail le mois dernier. Avec la forte baisse de1,7% en mai, les ventes au détail sont restées inférieures aux niveaux de mars et avril.

Pendant ce temps, les gausses de prix en juin ont largement dépassé l’augmentation des ventes au détail. En fait, ils ont dépassé les ventes au détail pour l’ensemble du deuxième trimestre. Les consommateurs ont payé beaucoup plus dans toutes les catégories de vente au détail.

• Aliments achetés en magasin – en hausse de 0,8%
• Prix dans les restaurants, épiceries fines, cafétérias, etc. – en hausse de 0,7%.
• Le prix de l’essence – en hausse de 2,5%

Les prix des biens durables, comme les appareils électroménagers, l’électronique, les automobiles, les meubles en hausse de 3,5%.

Il s’agissait d’augmentation de prix en seul mois. Dans l’ensemble, l’IPC a augmenté de 0,9% en glissement mensuel en juin. Depuis le début de l’année, les prix ont augmenté de 3,6%.

Etant donné que les ventes au détail sont exprimées en dollars, elles reflètent la hausse des prix. En d’autres termes, ce n’est pas parce que les ventes de widgets en dollars augmentent que les gens ont acheté plus de widgets. Il se peut qu’ils achètent moins de widgets mais qu’ils les paient plus cher. C’est exactement ce qui se passe dans de nombreux segments de vente au détail.

Prenons l’essence, par exemple : les ventes des stations-service ont augmenté de 2,5% en juin pour atteindre 47 milliards de dollars. Mais le prix de l’essence a également augmenté de 2,5% en juin. Cela signifie que les consommateurs ont acheté à peu près la même quantité d’essence qu’en mai, mais ils l’ont payé plus cher.

Les ventes dans les magasins d’alimentation et de boissons ont augmenté de 0,6% en juin pour atteindre 75 milliards de dollars. Pendant ce temps, l’IPC des aliments achetés en magasin a bondi de 0,8%. Encore une fois, les consommateurs ont payé plus pour obtenir moins.

Pendant ce temps, les détaillants devraient connaître des augmentations de coûts significatives jusqu’au second semestre 2021 alors que les hausses de prix continuent de se faire sentir.

Selon Salesforce, les détaillants américains dépenseront 223 milliards de dollars de plus au deuxième semestre 2021 qu’au cours de la même période de 2020. C’est une augmentation de 62% d’une année sur l’autre. En décomposant les augmentations, les détaillants paieront 12 milliards de dollars supplémentaires aux fournisseurs, 48 milliards de dollars de salaires supplémentaires et 163 milliards de dollars de coûts logistiques plus élevés.

Et bien sûr, au moins une partie des coûts plus élevés seront répercutés sur les consommateurs. Les vice-président et directeur général de Salesforec, Rob Garf, a déclaré que les consommateurs de CNBC devraient s’attendre à des prix plus élevés. « Les détaillants assumeront certainement une partie du fardeau et les consommateurs le ressentiront », a-t-il déclaré.

En d’autres termes, ne vous attendez pas à ce que l’inflation « transitoire » de la Fed disparaisse de sitôt. Comme Peter Schiff l’a souligné, les entreprises ont probablement jusqu’à présent refusé d’augmenter leurs prix. Mais alors qu’ils continuent de ressentir la pression de la hausse des coûts et qu’il devient évident que cette inflation transitoire n’est peut-être pas si transitoire que ça, après tout, ils jetteront l’éponge et augmenteront les prix ».

Il est certainement possible que nous puissions terminer 2021 avec un IPC de 10%, ce qui le classerait parmi les pires résultats proches des années 1970. Sauf que 10% en 2021 n’est pas 10% des années 1971 ou 1979 car ce n’est pas l’IPC de votre grand-père. Il s’agit d’un IPC complètement différent qui est complètement truqué et conçu pour être comme inversé. Si nous avons réellement 10% d’inflation, si nous mesurions les prix comme nous le faisions dans les années 1970, ce serait probablement 15 ou 20% d’inflation que nous aurions ».

Et comment les entreprises vont-elles faire face à la hausse des coûts qu’elles ne peuvent répercuter sur les consommateurs ? Ils seront obligés de réduire les coûts et cela signifie presque toujours, réduire leur main-d’œuvre. Cela ne présage rien de bon pour une reprise solide et continue.

La première poussée d’inflation semble toujours temporaire. Mais au cours de ces premiers épisodes d’inflation, c’est à ce moment-là que les déclencheurs de l’inflation persistante, à savoir la mentalité inflationniste et les anticipations d’inflation, se déchaînent.

Powell et d’autres insistent sur le fait que l’augmentation des prix est un phénomène temporaire en raison de la réouverture des économies après la pandémie. Cela explique certainement une partie de la hausse des prix. Plus important encore, la Fed a créé des milliers de milliards de dollars à partir de rien et les a injectés dans l’économie. Nous avons plus d’argent pour acheter moins de marchandises. C’est une recette bien huilée pour augmenter les prix.

Richter a déclaré que l’essentiel est que les prix augmentent, et à ce stade, personne ne résiste aux augmentations des prix.

Tant d’argent a été créé et distribué que le prix n’a même plus d’importance. Les gens paient n’importe quoi, même pour des achats discrétionnaires qu’ils n’ont pas à acheter.

En conséquence, nous avons des pics de prix en cascade d’un produit à l’autre et d’un service à l’autre.

Cette poussée d’inflation s’enracine dans les anticipations des entreprises et des consommateurs. Ils font de leur mieux pour s’adapter mais il est clair que cette inflation devient plus que persistante.

En d’autres termes, habituez-vous à payer plus et à obtenir moins !

Source: zerohedge

Relayez-nous et suivez-nous au travers de nos différents réseaux sociaux ci-dessous:

Page Facebook: https://www.facebook.com/BusinessBourse-BB-348812011910
Twitter: https://twitter.com/BusinessBourse
Telegram: https://t.me/BusinessBourse_BB
Linkedin: https://www.linkedin.com/in/business-bourse-5a663944/
gettr: https://gettr.com/user/businessbourse/

Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
21,00 EUR
15,00 EUR
64,90 EUR
25,00 EUR
25,00 EUR
24,00 EUR
Retour au standard or
Retour au standard or
21,00 EUR
L'or, un placement d'avenir
L'or, un placement d'avenir
15,00 EUR
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
64,90 EUR
Histoire de l'argent
Histoire de l'argent
25,00 EUR
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
25,00 EUR
Une économie au pur standard Or
Une économie au pur standard Or
24,00 EUR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page