Nouveau diagnostic DPE, chronique annoncée d’une catastrophe pour le logement !

Diagnostics énergétiques : mauvaise surprise à l’horizon pour les propriétaires bailleurs…

Très mauvaise surprise, qui au bout du compte va se refermer sur le gouvernement et les locataires qui ne trouveront plus de biens en location sur la marché privé.

Pourquoi ?

Parce que le nouveau DPE favorise l’énergie électrique très faiblement émettrice de CO² et donc si vous avez une chaudière au fioul même isolée votre maison ne vaut plus un clou (en terme de normes), au gaz ce n’est pas terrible et avec des simple convecteurs électriques attention… c’est le nirvana… sauf quand vous recevez la facture EDF.

Les locataires vont donc être très pénalisés par cette chasse au CO².

Ensuite ce nouveau DPE est opposable aux diagnostiqueurs. Autant vous dire qu’ils ne vont pas prendre de risque, et être très sévères car dans une insécurité juridique totale. Donc les biens seront plus décotés que nécessaire par prudence et protection juridique.

Enfin parce que sur les 29 millions de résidences principales recensées en 2018, environ 1,9 million de logements (soit 6,6 % du parc) seraient peu énergivores, avec les étiquettes A et B. Autant dire que les logements récents ou neufs sont très peu nombreux. Nous vivons tous essentiellement dans des « passoires thermiques » !

À l’inverse, environ 4,8 millions de logements (soit près de 17 % du parc) seraient très énergivores, en étant classés « F » et « G ».

Le parc locatif privé compte 7,3 millions de logements, hébergeant une vingtaine de millions de personnes et détenu par environ 3 millions de propriétaires.

Or le point crucial sera ce parc locatif privé détenu par 3 millions de petits propriétaires qui n’auront pas les moyens de suivre les nouvelles normes aussi rapidement, car il faut bien payer, et qui dit rapidement dit que tout le monde doit faire ses travaux simultanément, résultat, comme à chaque fois, les prix flambent, les primes et aides se transforment en marges pour le BTP ou les vendeurs de matériaux et l’efficacité économique n’est pas au rendez-vous.

Cette histoire sent la chronique du fiasco annoncé à plein nez.

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
21,00 EUR
15,00 EUR
67,90 EUR
25,00 EUR
25,00 EUR
24,00 EUR
Retour au standard or
Retour au standard or
21,00 EUR
L'or, un placement d'avenir
L'or, un placement d'avenir
15,00 EUR
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
67,90 EUR
Histoire de l'argent
Histoire de l'argent
25,00 EUR
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
25,00 EUR
Une économie au pur standard Or
Une économie au pur standard Or
24,00 EUR

2 commentaires

  1. Des chômeurs, des étudiants, des divorcés, des précaires, comment vont-ils faire ??? Déjà on leur demande des garanties énormes mais s’il y a moins de logements que va-t-il se passer ? Et les propriétaires qui se retrouveront dans les problèmes parce que ne pouvant pas faire les travaux s’ils ne louent pas et doivent rembourser ou du moins continuer à payer taxes et impôts ?? Et la dépréciation de l’habitat vendu moins cher qu’acheté à cause de ces normes…….. Par contre tout va bien pour les migrants qui n’ont jamais cotisé, jamais payé d’impôts, qui sont dans l’illégalité mais à qui on trouve des hôtels, gymnases, camping, hlm, ou comme la mère aubry qui demande aux bons français de prendre en charge chez eux ou des associations ceux-ci, mais le sdf français n’a droit à rien même le 115 est trop encombré, personne ne lance d’appels pour qu’on prenne en charge ces gens qui sont chez eux et donc ne sont pas considérés comme nécessiteux, on a plus de droits en étant migrant

  2. Ce sera un fiasco bien évidemment mais, comme d’hab, on reportera.
    L’immobilier est un énorme paquebot, qu’on ne fait pas virer de bord sur un claquement de doigts des capitaines (qui sont, comme nous l’avons connu, surtout des capitaines de pédalo)
    Un logement en copropriété ne peut pas être surisolé comme on le souhaiterait, car on ne peut pas aller faire des travaux….chez les voisins.

    Beaucoup de biens non louables seront abandonnés par leur proprios et on aura des « Rue d’Aubagne » dans beaucoup de centres urbains.
    La prime insensée au chauffage électrique va foutre une mardre noire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page