Aérien, finalement pas de reprise complète avant 2026 !

Tous les ans « ON » vous explique que cela ira mieux non pas demain mais l’année prochaine.

Cette année c’est la récession, mais l’année prochaine ce sera le retour de la croissance, ou le retour à la normalité, ou le retour au niveau d’avant la pandémie.

Il y a deux secteurs où l’on mène particulièrement les gens par le bout du nez.

C’est l’automobile et le transport aérien.

On explique aux premiers que d’ici 2035 il n’y aura plus de moteur thermique, mais on continue à former des ingénieurs thermiciens comme si de rien n’était ou presque.

Mais le sujet ce sont les avions.

Grande-Bretagne : l’aéroport de Heathrow ne table pas sur une reprise complète avant 2026

« L’aéroport londonien de Heathrow ne table pas sur une reprise complète du trafic avant au moins 2026, le nombre de voyageurs demeurant toujours bien inférieur aux niveaux enregistrés avant la pandémie, malgré un rebond au troisième trimestre.

Au troisième trimestre, alors que le nombre de passagers s’établit à 28% des niveaux d’avant pandémie, et le fret à 90%, l’aéroport a cumulé 3,4 milliards de livres (4 milliards d’euros) de pertes depuis le depuis de la crise sanitaire.

Les prévisions du plus grand aéroport du Royaume-Uni font écho à celles de l’opérateur aéroportuaire espagnol Aena, qui table également sur une reprise s’étalant jusqu’à 2026″.

Donc en Angleterre c’est mauvais avec 28 % du niveau de trafic de 2019. En Espagne ce n’est pas mieux.

Mais en France, nous sommes très forts.

On est tellement forts, que nous avons un micro-climat des affaires rien que pour nous.

D’ailleurs Bruno le Maire notre visionnaire de Bercy, notre voyant de l’économie voit toujours la croissance qui bleuoie et pas du tout les pénuries qui rougeoient…

« Le français ADP prévoit quant à lui un calendrier de reprise un peu plus court, tablant sur un retour du trafic pour ses aéroports parisiens à 90 % de ses niveaux d’avant crise en 2024.

Heathrow, qui a été supplanté l’année dernière par Paris-Charles de Gaulle comme aéroport le plus fréquenté d’Europe, a tenté d’amortir l’impact de la pandémie en augmentant les redevances payées par les compagnies aériennes et en demandant au gouvernement de supprimer les mesures de dépistage pour les voyageurs vaccinés ».

Là c’est sûr qu’augmenter les tarifs des clients et ne pas faire de tests c’est une stratégie assez stupide en pleine pandémie mais bon c’est comme ça en France. On refuse de contrôler les passagers qui arrivent comme ça après on peut confiner tout le pays.

On évite quelques centaines de millions, au pire, de pertes à ADP, ce qui coûte des centaines de milliards au pays par confinement.

Nous sommes gérés par des vedettes.

Y a pas à dire je suis sidéré par un tel niveau de com-pétance.

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
Retour au standard or
L'or, un placement d'avenir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Histoire de l'argent
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Une économie au pur standard Or
21,00 EUR
15,00 EUR
441,99 EUR
25,00 EUR
25,00 EUR
24,00 EUR
Retour au standard or
Retour au standard or
21,00 EUR
L'or, un placement d'avenir
L'or, un placement d'avenir
15,00 EUR
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
Investir sur le marché de l'or : Comprendre pour agir
441,99 EUR
Histoire de l'argent
Histoire de l'argent
25,00 EUR
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
Géopolitique de l'Or: Le métal jaune au cœur du système international
25,00 EUR
Une économie au pur standard Or
Une économie au pur standard Or
24,00 EUR

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page