18 C
Paris
jeudi, juillet 25, 2024

Le gouvernement veut interdire les chaudières à gaz et en installe une neuve à 100 000 € à l’Elysée pour chauffer le timonier du Palais.

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Le palais de l’Elysée a une superficie de très exactement 11.179 m2 !

Oui, plus d’un hectare, mais demandez pas à Bruno Le Maire ce que cela représente, il ne le sait pas. Il vaut mieux l’interroger sur la notion de dilatation. C’est un professionnel de la question.

Bref, comment voulez-vous chauffer les 11 000m² du Palais présidentiel avec une pompe à chaleur de chez Leroy-Merlin ?

Vous pouvez tourner le problème sous tous les sens vous y arriverez difficilement.

Le problème n’est pas ici de chauffer les postérieurs de nos augustes dirigeants.

Tant mieux s’ils ont chaud.

Le problème serait d’envisager interdire aux Français ce qu’en haut lieu on s’autorise à faire.

Voilà le nœud du problème.

Le gouvernement envisage leur interdiction totale en France… une nouvelle chaudière à gaz à 100 000 euros installée dans l’Élysée

« Alors que le gouvernement envisage l’interdiction totale des chaudières à gaz en France, au nom de la transition écologique, l’Élysée en a fait installer une toute neuve dans le palais présidentiel. Un investissement estimé à 100 000 euros, selon un rapport de la Cour des comptes publié à la mi-juillet.

Un document qui a « vendu la mèche » car le conseiller presse d’Emmanuel Macron ne souhaitait pas s’exprimer sur cette nouvelle acquisition, comme l’explique La Lettre A.

Une chaudière à gaz qui ne fonctionnera « uniquement en appui de la pompe à chaleur les jours de grand froid ».

Les services de la présidence ont précisé, pour le compte du rapport d’information sur les actions écoresponsables des pouvoirs publics du sénateur Jean-Michel Arnaud, que le réseau primaire de chauffage de l’Élysée comprenait désormais « des chaudières gaz à condensation ».

Tentant de justifier son choix, le cabinet d’Emmanuel Macron a indiqué à nos confrères que l’équipement « ne fonctionnera pas plus de 20 à 30 % de la période de chauffe » et « uniquement en appui de la pompe à chaleur les jours de grand froid ». Selon Libération, le gouvernement essaierait même de trouver des alternatives à l’interdiction totale des chaudières à gaz. Néanmoins, selon La Lettre A, « le lien de cause à effet entre cette réflexion et le « ChaudièreGate » de l’Elysée reste à démontrer ».

Il n’y a pas de chaudièreGate, il y a un principe de réalité Gate !

Voilà le vrai sujet.

Je ne veux pas faire de mauvais procès au Palais. Il faut bien le chauffer.

Mais cette nécessité de chauffer fonctionne aussi pour nos maisons, nos immeubles en copropriété, et l’ensemble de nos lieux de vie.

Pour éviter de manquer de gaz, il suffit que les locataires du palais ne nous fâchent pas avec le plus gros fournisseur de gaz de notre pays à savoir… L’ogre russe forcément méchant.

Bref, Macron et ses successeurs peuvent se chauffer au gaz et que grand bien leur fasse… mais nous aussi sinon qu’ils se caillent comme ce qu’ils exigent du petit peuple.

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

[amazon table= »111552″]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X