18 C
Paris
jeudi, juillet 25, 2024

Gregory Mannarino: « La guerre est le BUT DES BANQUES CENTRALES ! »

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Greggory Mannarino: « Le monde connaît actuellement UN MARCHÉ BAISSIER OBLIGATAIRE. En fait, il s’agit du marché baissier obligataire le plus long et le plus vicieux de l’histoire ! Parallèlement, la bourse a plutôt bien résisté. Comment cela se fait-il ?

Pour commencer, la Bourse est complètement détachée de toute réalité…

Des éléments qui devraient être importants, comme les ratios PE d’une entreprise, les prévisions prospectives, les flux de trésorerie, etc…, n’ont plus d’importance. Le marché s’est tellement habitué à l’argent et au crédit faciles que, dans l’ensemble, le marché boursier est littéralement survalorisé et complètement déconnecté de toute réalité.

La récente vente massive (Sell-off) sur le marché de la dette a poussé le risque sur ce marché à des niveaux EXTRÊMES, et malgré cela, le marché boursier a raisonnablement bien résisté.

Les événements géopolitiques récents, plus particulièrement la guerre qui s’étend rapidement, et le financement/soutien associé, etc…, à hauteur de CENTAINES DE MILLIARDS de dollars, bientôt bien plus, ont certainement donné un coup de pouce majeur au PIB américain. Cela a également ouvert la voie à une inflation beaucoup plus élevée.

L’expansion de la guerre a également, pour l’instant, stabilisé la vente massive sur le marché obligataire.

Ce n’est certainement un secret pour personne que la guerre, ainsi que son expansion et sa propagation, ont des effets positifs sur les marchés boursiers. La guerre alimente le complexe militaro-industriel, souvent décrit comme la relation entre l’armée d’un pays et l’industrie de défense qui l’approvisionne.

Mais d’où vient tout cet argent ?

Aucune autre entreprise sur Terre ne génère un plus grand besoin de dollars empruntés que la guerre. Aucun pays développé sur la planète ne dispose d’un « trésor de guerre ».

Encore une fois… d’où vient l’argent nécessaire pour faire la guerre ? DES BANQUES CENTRALES ! Ce sont ces mêmes banques centrales, comme la Réserve fédérale, qui sont plus que disposées à prêter TOUT MONTANT et à FINANCER LES DEUX PARTIS pour propager la guerre.

Plus une banque centrale peut émettre de liquidités, ou est appelée à en émettre, PLUS ELLES DEVIENNENT FORTES. La guerre accélère le processus par lequel une banque centrale peut accéder au pouvoir.

La guerre est le BUT DES BANQUES CENTRALES. La guerre donne également aux dirigeants politiques un bouc émissaire. « C’est la guerre » qui est responsable de la faillite de l’économie. « C’est la guerre » qui est responsable de l’inflation… « C’est la guerre ! »

La cause profonde qui explique pourquoi la situation mondiale actuelle est telle qu’elle est actuellement, CE QUI COMPREND L’EXPANSION DE LA GUERRE, se résume à une seule chose: les liquidités se tarissent rapidement.

Bien que le monde soit aujourd’hui inondé de dettes, qui continuent de monter en flèche à chaque seconde, chaque minute, chaque heure de chaque jour, cela ne suffit plus.

Le système actuel basé sur la dette, qui est géré par les banques centrales, qui dirigent également l’économie mondiale, les marchés mondiaux et le système financier, exige une dette toujours croissante EN MULTIPLES.

Le système actuel basé sur la dette des banques centrales fonctionne comme un trou noir qui aspire tout et sans cesse croissant – qui ne pourra jamais être comblé. Il n’est pas non plus censé être comblé.

La guerre permet aux banques centrales de maintenir la liquidité du système. Mais cela n’empêchera pas sa fin inévitable. En fait, la guerre ne fera qu’exacerber le problème actuel de liquidité… et ils pourront alors « blâmer la guerre » pour l’effondrement de l’ensemble du système monétaire.

Et bien sûr, ils auront une solution… une solution qui servira encore une fois leurs intérêts, pas les nôtres.

Source: kingworldnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X