5 C
Munich
mercredi, février 28, 2024

Double problème. L’immigration et l’émigration. Doctorat obtenu en France, il émigre et fuit la France pour travailler ailleurs. Voici pourquoi !

NOS SOLUTIONS

Les choses, dans une société complexe, sont par nature, par définition, complexes.

Oui l’immigration pose de sérieux problèmes à notre pays pour de multiples raisons que je ne détaillerai pas ici parce qu’il faudrait des pages d’analyses pour analyser ce problème en profondeur. Je voulais simplement soumettre à la réflexion de tous, que l’immigration n’est qu’une face du problème.

La seconde c’est l’émigration.

Il y a ceux qui arrivent et ceux qui partent.

Nous importons essentiellement des pauvres bougres non diplômés et mal dégrossis et nous exportons nos dégrossis et nos diplômés.

Tout d’abord voici l’article du Figaro, puis le témoignage d’un membre de notre aimable communauté qui compte grand nombre d’expatriés comme on les appelle au lieu… d’émigrés !

C’est un article du Figaro écrit par Anne de Guigné et intitulé : « Le vrai sujet tabou en France, c’est l’émigration ».

« Le nombre d’expatriés français augmente et ce mouvement ne suscite aucun commentaire et bien peu d’analyses. Voilà une enquête menée autour de Noël qui laisse deviner quelques discussions désabusées dans la vapeur des réveillons. 30 % des Français songeraient à s’expatrier en raison du climat économique et politique du pays, selon un sondage OpinionWay pour Économie Matin et Taiga. Ils seraient même 54 % parmi les 18-24 ans. Ce sont les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, de Marine Le Pen et les abstentionnistes (avec respectivement 39 %, 36 % et 38 % d’intention affichée de s’exiler), qui semblent les plus meurtris par l’évolution de leur pays. »

Voilà pour le résumé rapide de cet article source ici.

Ceci est le témoignage de l’un de nos camarades impertinents.

C’est Oualid qui nous parle… voici ce qu’il me disait dans un commentaire rapide à l’un de mes articles. Merci à lui.

« C’est la dure vérité, de part mon expérience personnelle, issu d’une famille d’ouvrier, obtention de mon doctorat récemment, départ pour un pays du Golf dans les 6 mois qui suivent.

Résultat :

– Salaire x3
– Voiture neuve
– Pas d’impôts sur mes revenus
– Climatisation qui fonctionne h24 dans toutes les maisons et commerces sans Greta qui vient pleurer devant chez toi
– Prix de l’essence ridiculement bas du coup je retrouve le plaisir de rouler et d’aller et venir comme je l’entends

Si j’étais resté en France :
– Salaire de misère
– Clio 2 d’occasion
– Impôts sur le revenu pour permettre a un pays pauvre qui culmine a plus de 3000 milliards de dettes de faire encore n’importe quoi avec mon argent.

Donc oui dans le monde d’aujourd’hui, ton héritage ce sont tes études. Truc de dingue j’ai l’un des rares tafs qui ne souffrira jamais de la menace IA, j’enseigne et je crée du savoir. Demandez a ChatGPT d’écrire une thèse ensuite rigolez un coup. »

Puis il a précisé un peu lors d’un échange que nous avons eu par la suite.

« Je ne serais pas étonné pour ma part que, si rapporté en pourcentage, le fuite la plus importante soit celles des jeunes enseignants chercheurs fraîchement diplômés d’un doctorat et à qui on offre 2100 € à la fac avec des impôts en prime.

Mon président de jury lors de ma soutenance me disait que son fils se trouvait en Irlande depuis son master et qu’il refusait de rentrer en France.

Le doctorat ça rend pragmatique, souffrir 3 à 4 ans et accoucher d’une thèse pour galérer en France ça plaît de moins en moins et ça se comprend de plus en plus.

Si vous avez besoin de matière pour votre article voici quelques éléments supplémentaires.

Je vis aujourd’hui en Arabie Saoudite pour être plus précis et on est très loin des préjugés et clichés que je pouvais entendre avant mon départ :
– j’ai retrouvé la sécurité, avec mon épouse et ma fille de 5 ans on peut sortir tard le soir même après minuit sans éprouver la moindre gêne ou peur.
– on peut laisser un téléphone dans la voiture sans retrouver sa vitre pété.
– j’ai retrouvé des gens et un voisinage qui sourient et ne vivent pas sous dépression, ils ont tous espoir que le développement est devant eux.
– pas de dealer et autres odeurs de pipi dans les ascenseurs et cages d’escaliers parce qu’ici drogue = mort (on peut ne pas aimer la punition mais je retrouve enfin une vie paisible honnêtement)
– on peut payer en liquide les livreurs Amazon et leur demander de laisser le colis devant la porte sans soucis, parce que le vol est un des crimes les plus graves ici.
– Il n’y a personne pour vous commander sur la manière d’éduquer votre enfants ou de vous menacer de les « saisir » si vous ne vous conformez pas, les théories woke et autres joyeusetés ne sont pas les bienvenues et c’est pas plus mal.
– l’environnement et la pollution ici c’est le cadet de leur soucis, ils pensent développement et solution. l’Arabie Saoudite vient d’ailleurs d’investir dans une solution de captation de carbone pour compenser et honnêtement ça fait du bien de revivre sans les social justice warrior.

Bref je ne savais pas qu’ailleurs c’était si différent, certes tout n’est pas tout rose mais au final on est bien mieux. Maintenant que j’ai pris de la distance je me rends compte de la profondeur du trou dans lequel se trouve la France. Aujourd’hui ma fille se trouve en école internationale, elle étudie en anglais et en arabe avec le français à la maison. Mon épouse et moi on a le cerveau en ébullition avec des projets d’entrepreneuriat plein la tête. En France j’aurai eu du mal à mettre la petite dans le privé, elle se serait retrouvée dans le public et on connaît la suite. Ouvrir une auto entreprise j’ai déjà fait et non merci l’URSSAF m’a vacciné contre l’envie d’entreprendre en France.

La France n’est même plus au niveau d’un pays en voie de développement mais se trouve plutôt en voie d’extinction, elle s’effondre sur elle même sous le poids de valeurs vides de sens et de contrôle et taxes sur tout ce qui bouge. »

Nos talents émigrent silencieusement.

Nos talents émigrent massivement.

Croire comme les gens de gôche que quand on est issu des classes populaires on veut vivre avec les dealeurs c’est faire insulte à tous nos concitoyens issus des « quartiers populaires » comme on dit en langage politiquement correct pour ne pas nommer les choses.

Le vrai racisme, la vraie vision malsaine de caste, c’est de croire que quand on a des origines lointaines on veut vivre dans la crasse et les odeurs de pisse des ascenseurs. Que l’on accepte que sa femme soit en insécurité, que les vols ne soient pas punis ou que vos enfants ne puissent pas étudier dans la sérénité.

Je vous le dis autrement puisque personne n’ose même le penser et encore moins l’évoquer.

Tout le monde émigre de ce pays.

Les Français de « branche » et de « papiers » comme diraient certains, et nos concitoyens issus de l’immigration eux aussi émigrent !

Cela devrait tout de même nous conduire à une très sérieuse introspection sur la qualité, tant vanté, du modèle français.

Je laisse la conclusion à notre camarade Oualid.

« La France n’est même plus au niveau d’un pays en voie de développement mais se trouve plutôt en voie d’extinction, elle s’effondre sur elle même sous le poids de valeurs vides de sens et de contrôle et taxes sur tout ce qui bouge. »

Merci à lui. Merci à vous tous.

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

A LA UNE

4 Commentaires

  1. La réalité est qu’une personne peu diplômée vivra mieux en France à cause des avantages sociaux (allocations, aides, éducations gratuites, santé, chômage….). Pour une personne avec des diplômes et un cursus intéressant sera bien mieux payée et bien moins taxée dans certains pays !
    Quant au problème de l’insécurité, honnêtement, je ne pense pas que cela va s’améliorer, bien au contraire !

  2. Très inquiétant.

    Je me suis aussi posé la question. Mais pour aller et faire souche où ? travailler pour quel projet collectif ?
    Aucun pays ne fait rêver en la matière, et certainement pas le Moyen-Orient.

    Que ceux qui n’aiment pas assez la France et/ou préfèrent opportunément maximiser leur avenir personnel, et bien qu’ils partent.

    J’ai choisi pour ma part de rester, de combattre les occidentalistes qui ont ravagé notre patrie, et offrir ce que je peux pour l’avenir de la Nation. En mémoire des anciens, pour l’espérance de nos jeunes.

  3. Comme dit Charles GAVE : la France exporte des Bac+10 et importe des Bac-10

    mais je trouve qu’il y a encore plein de jolis coins en France. Du coté de chez moi tout va bien (même s’il faut que j’efface quelques tags dans mon quartier)
    et je peux faire du ski sur de vraies pistes …. pas sur des pistes in-door comme à Dubaï

    Par contre, tout à fait d’accord pour constater qu’en France ça taxe à tout va, sur tout ce qui bouge encore. (mais avec Gabychou au pouvoir ça va changer)

  4. Non non, inutile de fuir, il suffit comme moi d’être travailleur salarié frontalier : Suisse, Monaco etc.

    Et de payer beaucoup de Rsa par an pour entrenir les cassos qui veulent pas bouger leur bip et rester avec môaman… 🙂 et bosser dissimulé. Ou selon leur formule,  » je bip la France », non non pas du tout, il « bip » d’abord les honnêtes et les sans dents..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

LES PLUS POPULAIRES 🔥