4 C
Munich
lundi, avril 22, 2024

Russie – Ukraine : L’Occident creuse sa tombe – Jacques Sapir dans Le Samedi Politique

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Il y a deux ans jour pour jour, les soldats russes entraient en Ukraine. Deux années de conflit auquel les Occidentaux ont multiplié les réponses inappropriées. Faute d’avoir entendu les inquiétudes et les mises en garde de la Russie, ils ont ensuite ponctué la guerre de promesses d’armes et d’argent à l’Ukraine ainsi que de sanctions contre Moscou. Une pratique déjà connue depuis 2014 et Maïdan qui avait conduit l’Union européenne notamment à édicter de prétendues règles vexatoires à l’égard de la Russie. Des mesures qui auront avant tout permis à Moscou d’apprendre à contourner les décisions occidentales, et à préparer l’avenir.

Ainsi, alors que 18 000 sanctions occidentales sont prises aujourd’hui contre la Russie, le pays de Vladimir Poutine affiche une croissance très nettement supérieure à celle de la zone euro. En plus des aides plus ou moins honorées à Kiev, la rupture de relation avec Moscou a eu de lourdes conséquences économiques. Pire encore, le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2 a infligé un très violent coup à l’industrie allemande face à la flambée des prix de l’énergie. Berlin, naguère locomotive économique de l’Union européenne doit désormais s’accommoder d’une récession brutale. La France, déjà désindustrialisée, résiste moins mal, mais le budget de Bruno Le Maire, à peine voté, était déjà obsolète et la croissance a été revue à la baisse. C’est donc une double peine terrible à laquelle assiste l’Europe. En plus de perdre son peuple dans un combat fratricide suscité par l’extérieur, elle plombe peu à peu son économie en poussant la Russie vers la résilience et le Sud global. S’il n’y a pas encore d’impôt de guerre, nous payons déjà son lourd tribut !

L’économiste Jacques Sapir, auteur de « Le grand retour de la planification ? » aux éditions Jean-Cyrille Godefroy et « Démondialisation, ou la fin de l’euro-libéralisme », aux éditions du Seuil, décrypte avec précision la situation économique de la Russie, des États-Unis et des pays européens dont la France et l’Allemagne, en première ligne pour les déclarations d’intentions à l’égard de l’Ukraine.

3 Commentaires

  1. Cela fait un bout de temps que j’essaie d’alerter sur les événements graves à venir, mais sans presque aucun résultat pour l’instant. Pourtant ces événements proches ont commencé avec la guerre soudaine au Proche-Orient le 7 octobre 2023, et la suite se forme en ce moment pour exploser dans seulement trois à quatre mois !!! Et tout le monde pense avoir encore quelques années devant, mais il reste moins d’une poignée de mois !
    La fuite de Macron, de son gouvernement, le krach mondial, la très violente et meurtrière révolte des français suivie de gigantesques lapidations… se passeraient seulement d’ici juin PROCHAIN, pas dans 10 ans ! La guerre mondiale le mois suivant ! Et le passage de l’énorme astre destructeur 8 mois plus tars, en mars 2025 !

    Je remets mon commentaire posté le 10/10/2022. Depuis la guerre subite au Proche-Orient s’est déclenchée le 07/10/2023 et la suite des événements se forme sous nos yeux en ce moment.

    « Tout se met actuellement en place pour la suite des terribles événements, conformément à diverses prophéties. Car ça chauffe en ce moment en Ukraine, et dans peu de temps un assassinat dans les Balkans proches sera l’étincelle du conflit mondial formellement à venir. Mais cela sera précédé par une grande guerre subite au Proche Orient. Donc dans très peu de temps devrait éclater une grande guerre au Proche Orient, guerre concomitante avec la présente guerre en Ukraine.
    D’après Marie-Julie Jahenny, Avant la 1ère crise, la Perse (devenue Iran en 1935), l’Angleterre, Jérusalem auront subi de grands maux. Pour la terre de Jérusalem : une lutte sanglante y sera déclarée. La grande révolution universelle sortira d’abord en France : c’est elle qui la première marchera dans l’abîme et qui en sortira la première.

    D’après le voyant Alois Irlmaier : » Tous ne parlent que de paix, Shalom ! C’est alors que ça arrive. Une nouvelle guerre au Proche Orient s’enflamme subitement, de grandes flottes de guerre hostiles se font face en Méditerranée la situation est tendue.
    Mais l’étincelle détonante sera jetée sur le baril de poudre dans les Balkans.
    Je vois un « grand » tomber, un poignard sanglant est trouvé près de lui.
    Puis tout se passe coup sur coup. De puissants corps d’armée marchent sur Belgrade venant de l’Est et poussent vers l’Italie.
    Immédiatement après, trois armées blindées s’enfoncent comme des coins de manière foudroyante au nord du Danube et traversent l’Allemagne en direction du Rhin sans avertissement.
    Tout se passe de manière si inattendue que la population fuit affolée vers l’Ouest « .
    Veuillez remarquer l’emploi par Irlmaier du mot hébreu » Shalom », cela n’est pas anodin, je pense que cette guerre proche à venir au Proche Orient concernera en premier Israël ».

  2. « L’Occident creuse sa tombe »
    Non pas du tout, ils font ce qu’ils ont prevu tous ensemble.
    La majorité des gens vont mettrent encore un peu de temps à comprendre mais ça viendra.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Accès illimité à des livres gratuits - Cliquez pour en profiter !

LES PLUS POPULAIRES 🔥