24.3 C
Munich
lundi, juin 24, 2024

Pour faire oublier les scandales, les entreprises changent de nom. Orpéa devient Emeis !

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Avec l’expérience on apprend.

C’est incroyable. C’est un processus très surprenant, et rien n’y fait. Ni les formations, ni les études aussi brillantes soient-elles, ni même les conseils des vieux singes à la barbe blanche n’y font rien.

L’humain doit vivre et vieillir pour apprendre. Nous avons tous notre « courbe d’apprentissage » à réaliser.

Lorsque l’affaire Orpéa a éclaté et que les cours de bourses ont commencé à s’effondrer, beaucoup disaient que « vu l’actif net du groupe c’était une bonne affaire et qu’il fallait acheter »… et ils achetaient.

Vous aviez beau expliquer qu’il ne faut :

1/ Jamais ramasser un couteau qui tombe.

2/ Que les grosses mains allaient faire mains-basses sur cette pépite dans le cadre d’un plan d’apurement.

3/ Que cette société serait remontée et très rentable, mais pour les institutionnels et pas pour les petits porteurs particuliers qui sont toujours les dindons de l’histoire.

4/ Qu’Orpéa c’était se faire une nouvelle « eurotunnel » pour son épargne.

Rien n’y a fait.

Ils ont acheté Orpéa.

Comme à chaque fois il y a un cycle.

Comprenez ce cyle mes amis.

Retenez ce cyle.

Première étape. Le scandale.

Deuxième étape. La spoliation des petits porteurs, des petits actionnaires historiques etc.

Troisième étape. Le plan d’apurement de redressement qui se fait avec les institutionnels (les gros).

Quatrième étape. Quand les petits ont été rincés, que les gros ont gagné, on change le nom de l’entreprise pour faire oublier le scandale et l’on créé un nouveau logo.

Cinquième étape, l’argent coule à flots, les nouveaux actionnaires qui sont les gros se gavent.

Nous en sommes à la quatrième étape, celle du changement nom.

« Orpéa ? Aujourd’hui, nous devenons : Emeis. Experts et professionnels du soin et de l’accompagnement personnalisés pour chaque personne fragilisée. Nous changeons de nom, mais nous ne changeons pas nos atouts : l’engagement hors-norme de nos équipes, notre expertise médicale de pointe, notre effort constant d’innovation, la complémentarité de nos activités… Nous les renforçons, ainsi que notre engagement, pour être encore plus utiles aux patients, aux résidents et à la société, en proposant le soin et l’accompagnement personnalisé, à chaque instant et à chaque personne fragilisée. »

Hahahahahaha.

La cinquième étape c’est pour dans deux ans et le redressement des comptes.

A ce moment là, vous pourrez acheter des actions Emeis.

N’oubliez jamais.

Les petits sont toujours la contrepartie des gros.

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X