23.6 C
Paris
samedi, juillet 20, 2024

« Tourisme. La France a un rapport qualité-prix dégueulasse selon BFM ! ». L’édito de Charles SANNAT

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Je dois vous avouer que je n’oublierai pas les propos tenus par Lechypre lors du Covid sur les non-vaccinés qu’il voulait envoyer à la piqûre d’office entre deux gendarmes si nécessaire pour « en finir » une bonne fois pour toute comme il disait à l’époque. Il ne faut pas oublier ce que disais tous ces grands démocrates de papiers, et si justement j’étais en totale opposition avec lui lors de la « pandémie », il faut rester en toute chose honnête, je suis d’accord avec lui sur son constat.

Un constat dans lequel il pourrait néanmoins mettre plus de modération, ces propos « trash » étant un peu trop vulgaires à mon gout.

Disons, que notre pays, effectivement n’a pas un bon rapport qualité prix.

Surtout ce rapport est relatif.

Dans un monde ouvert la destination touristique France n’est pas la seule.

Nous sommes en concurrence avec le reste du monde.

J’ai eu la chance de passer par l’Italie il y a quelques semaines à peine. De Naples à Rome, l’offre italienne n’a rien à envier à la France et le rapport qualité-prix y est meilleur.

Je ne vous parle même pas de l’Espagne, ou tient… de la Croatie.

C’est fabuleux la Croatie, et puis côté sécurité, c’est très, très calme. Il faut dire que si vous n’êtes pas calme, cela ne se passe pas bien, ni avec les Croates, ni avec la police croate. Résultat ? C’est très très calme, très très beau, et pas très très cher. En plus cela change de ma saison des pluies normandes qui va du 1er septembre au 1er août de chaque année ce qui doit nous laisser péniblement 30 jours pour sécher une fois pas an au moins.

En France, la qualité du service s’effondre parce que l’on ne veut plus se mettre en situation de rendre « service ». En France la qualité de la nourriture s’effondre, parce que le fait maison laisse la place au Tricatel et au « ratabouffe », ou alors c’est hors de prix. Les charges sociales et la pression fiscale sont telles que tout est très cher pour pas grand chose. La propreté n’est plus au rendez-vous. Les rats pullulent. Les ordures s’amoncellent à la moindre grève et Pécresse passe le ticket de métro à 4 euros… n’en jetez plus !

Nous pourrions faire beaucoup mieux.

Mais cela passe par une grande ambition collective et il y a une première étape.

Cette première étape c’est la sécurité.

Sans sécurité il n’y aura pas de tourisme pas plus que d’économie performante au sens large.

La sécurité physique des biens et des personnes est la première des priorités.

Parce que le père Lechypre n’en a pas parlé et n’a pas osé le faire mais je peux vous dire que les réseaux sociaux de tous les pays regorgent de témoignages politiquement incorrects que je ne relaierai pas ici mais qui disent tous la même chose. « Ne venez pas en France »… il y a comme un « sentiment » d’insécurité comme le dirait notre flèche de garde des sots (et non ce n’est pas une faute).

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X