18.7 C
Paris
jeudi, juillet 25, 2024

Des drones militaires chinois (pour la Libye) cachés dans des “éoliennes” saisies en Italie !

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Les relations internationales sont terribles, cyniques, violentes. On y cherche la domination absolue. On y pratique les coups bas en permanence, et la règle y est toujours la guerre secrète.

Une guerre à bas bruit, de basse intensité, une guerre de l’ombre, mais une guerre quand même.

Il ne faut nourrir aucune naïveté à l’égard de la Chine.

La Chine est un immense pays, une grande civilisation, il est normal que l’Empire du Milieu cherche à asseoir son influence dans le monde entier. Désormais, sachez que la Chine commence à armer le monde, notamment les pays d’Afrique. Les ventes d’armes, sont depuis la nuit des temps, une des formes de la diplomatie et de l’influence.

Le 18 juin dernier, “plusieurs conteneurs transportant des pales d’éoliennes en provenance de Chine ont été saisis par les autorités italiennes dans le port de Gioia Tauro. Les conteneurs transportaient en réalité des drones MALE Wing Loong 2 à destination de l’Armée Nationale Libyenne.”

“Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est plongée dans une guerre civile entre différentes factions. Le Gouvernement d’Accord National (GAN), soutenu par l’ONU, et l’Armée Nationale Libyenne (ANL) dirigée par le maréchal Khalifa Haftar se disputent le contrôle du pays. En raison de l’escalade de la violence, le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé un embargo sur les armes en 2011 pour tenter de limiter l’approvisionnement en armes des belligérants et stabiliser la région.”

“Le porte-conteneur MSC Arina déchargeait des conteneurs au port italien de Gioia Tauro. Trois conteneurs, en provenance du port de Yantian (Guangdong, Chine), intéressaient tout particulièrement les services douaniers italiens : listés comme transportant des pales d’éoliennes, ils transportaient en réalité des composants de drones Wing Loong II de conception chinoise (Reuters). The Times of London précise qu’en plus des pièces de Wing Loong II, des armes ont également été saisies, de même que deux stations de contrôle de drone. Trois autres conteneurs ont également été saisis à Gioia, débarqués depuis le porte-conteneur MSC Apolline. Leur contenu n’est pas précisément connu.”

“Les images et vidéos disponibles en sources ouvertes montrent que les drones étaient placés dans des conteneurs avec de réelles pales d’éoliennes et étaient recouverts d’un film plastique blanc, avec des marquages concernant l’énergie éolienne, du type :”energy saving world” ou encore “Wind power maintenance hatch”. L’objectif de forcer l’embargo, malgré une éventuelle inspection, était clair et net !

La saisie aurait été permise par des informations fournies par les services de renseignement américains. Les conteneurs auraient dû être embarqués à bord d’un autre navire en direction de Benghazi, port actuellement sous le contrôle de l’ANL.”

Maintenant, prenez le temps de lire les capacités techniques de ces drones…

“Le drone Wing Loong II (Pterodactyl II), une version améliorée du drone Wing Loong I, a été développé et est actuellement produit par l’entreprise chinoise Aviation Industry Corporation China (AVIC). Ce drone de moyenne altitude et longue endurance (MALE) est souvent comparé aux drones américains Reaper en raison de leurs capacités similaires en matière de reconnaissance, de surveillance et de combat.

Au niveau des caractéristiques de vol, il peut voler à une altitude maximale de 9 900m et dispose d’une endurance de 32 heures. Comme le Reaper américain, il dispose d’un turbopropulseur ayant une puissance de 575 à 1 650 eshp (Equivalent Shaft Horse Power) entraînant une hélice tripale propulsive, un empennage en V ou encore une boule électro-optique comprenant des capteurs jour, infrarouge et un pointeur laser.

Au niveau de l’armement, ce drone comprend plusieurs points d’emport avec trois points de fixation situés sous chacune des ailes. Ils peuvent accueillir différentes munitions comme des bombes TL-2 de 16 kg, des missiles antichars Blue Arrow-7 anti-blindage de 50 kg, des bombes AG300/M à guidage laser de 50 kg,…

Il est actuellement en service au sein de plusieurs forces aériennes dans le monde : les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, l’Éthiopie, l’Indonésie, le Maroc, le Pakistan, l’Égypte ou encore le Kazakhstan. En Libye, il est actuellement utilisé par les forces de l’ANL du maréchal Khalifa Haftar. Plusieurs de ces drones ont d’ailleurs été abattus dans ce conflit interne, avec par exemple un Wing Loong II abattu en août 2019.”

Avec 32 heures de vol d’autonomie, autant vous dire, que, de la Libye, vous pouvez bien évidemment atteindre n’importe quel pays européen, ou même menacer directement le trafic aérien international sans aucune difficulté.

Il s’agit d’une arme de guerre aérienne redoutable.

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin

Pour m’écrire [email protected]

Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X