Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Rsi: une catastrophe industrielle selon la cour des comptes !
 

rsiLe gouvernement a arrêté une première série de mesures concernant le régime social des indépendants. En attendant des mesures de fond attendues pour la fin de l’année. Il s’agit de rétablir la confiance entre le RSI et les assurés en améliorant le fonctionnement et l’accueil.

Sur l’épineux dossier du régime social des indépendant (RSI), les choses avancent par petites touches. Organisations patronales, organismes de sécurité sociale, gouvernement…

Tout le monde a conscience qu’il faut se retrousser les manches et en finir avec les désastreuses failles du dispositif qui font s’arracher les cheveux de nombreux commerçants ou artisans. C’est peu dire en effet que les quelques six millions d’assurés et d’ayants-droits du RSI ont de quoi se plaindre: erreurs de calcul des cotisations, retard de paiement, harcèlement administratif, impossibilité de joindre un correspondant… Il n’y a qu’à se référer à un sondage effectué par le Syndicats des indépendants pour mesurer à quel point les assurés sont excédés: 26,29% des sondés ont été confrontés à un calcul erroné des cotisations et 13,48% ont connu des difficultés pour obtenir des remboursements de soins de santé.

La Cour des comptes dans un rapport paru en 2012 a même parlé d’une “catastrophe industrielle” à propos du rapprochement entre le RSI et les Urssaf en 2008. Il faut dire que cette “union” s’est soldée par un gigantesque bug informatique – les deux systèmes étaient incompatibles ! – qui a provoqué l’écrasement de millions de données.

Une catastrophe dont les assurés paient les conséquences depuis des années même si les choses rentrent progressivement dans l’ordre. Mais le RSI continue de souffrir de problèmes structurels. Sophie Duprez, administratrice CGPME du RSI, résume bien les choses:

“Le RSI est censé être un interlocuteur unique mais, en vérité, il y a les Urssaf qui interviennent pour le recouvrement, des organismes correspondants qui s’occupent de la maladie, le RSI qui calcule les retraites… Résultat: ce ne sont pas les mêmes interlocuteurs, et ils ne communiquent même pas entre eux. Alors, comment voulez-vous que les chefs d’entreprise arrivent à joindre quelqu’un. Et savez- vous que, lorsqu’un cotisant change d’adresse, il y a besoin d’intervenir dans 15 logiciels internes au RSI?”

Lire la suite sur latribune

Reportage en immersion avec « Sauvons nos entreprises » contre le RSI

Notre équipe a suivi l’action du collectif « Sauvons nos entreprises » contre le RSI lundi dernier à Niort. Après un tractage routier devant le centre RSI et une opération escargot sur la voie rapide, les manifestants se sont confrontés aux responsables syndicaux élus de la chambre des métiers des Deux-Sèvres. Ces derniers sont accusés par le collectif de ne pas assez protéger les artisans et indépendants contre les défaillances du RSI et dénoncent la corruption de certains responsables syndicaux chargés de faire la médiation avec cette caisse. Après plusieurs minutes de discussion, le président de la chambre a accepté de recevoir une délégation du collectif pour écouter leurs revendications que nous avons pu filmer.

À cette occasion nous avons pu interroger Pascal Geay, le leader du mouvement, sur sa vision du RSI.

Source: agenceinfolibre

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x