Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
France: la dette publique s’envole et atteint le niveau record de 97,5 % du PIB
 

dette-publique-de-la-france-a-1-985-9-milliards-au-1er-trimestreL’objectif de 96,3% n’a donc pas été atteint: la faute principalement à la dette de l’Etat qui, à elle seule, a augmenté de 37,1 milliards sur la période. L’endettement de la France se monte désormais à 2.089,4 milliards fin mars. La dette publique de l’Allemagne, quant à elle, est passée sous la barre des 75% l’an dernier.

La dette publique de la France a augmenté de 51,6 milliards d’euros au premier trimestre pour atteindre 2.089,4 milliards fin mars, soit 97,5% du PIB, selon les statistiques publiées mardi par l’Insee.

Le ratio de dette sur PIB a ainsi augmenté de 1,9 point par rapport à la fin 2014 (95,6%), soit la plus forte hausse enregistrée depuis le premier trimestre 2012, et se situe nettement au-dessus de l’objectif de 96,3% fixé pour cette année dans la dernière trajectoire des finances publiques. Le gouvernement prévoyait, dans la dernière trajectoire des finances publiques publiée en avril, que la dette publique atteindrait 96,3% du PIB fin 2015 et culminerait à 97,0% en 2016 avant de revenir à 96,9% en 2017, sans atteindre le seuil politiquement très sensible de 100%.

Hausse de la dette de l’État et des administrations publiques


La seule dette de l’État a augmenté de 37,1 milliards d’euros sur le premier trimestre pour s’élever à 1.647,3 milliards, précise l’Insee dans un communiqué.

Outre la dette de l’Etat, la dette publique au sens de Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale (232,6 milliards fin mars, soit +15,8 milliards), des administrations publiques locales (187,4 milliards, en retrait de 0,8 milliard) et des organismes divers d’administration centrale (22,1 milliards, soit -0,5 milliard).

La dette nette des administrations publiques s’élevait à 1.868,0 milliards d’euros fin mars, soit 87,1% du PIB contre 86,8% à la fin 2014 (1.610,2 milliards), en progression de 17,6 milliards sur trois mois, ajoute l’Insee.

Cette moindre hausse par rapport à celle de la dette brute “traduit principalement la très forte hausse de la trésorerie de l’État (+31,9 milliards) et des administrations de sécurité sociale (+5,0 milliards)”, explique l’institut.

Une moyenne de 91,9% du PIB dans l’UE

A titre de comparaison, la dette publique brute dans les 19 pays de la zone euro atteignait fin 2014 une moyenne de 91,9% du PIB, selon l’institut européen Eurostat.

Certains pays comme l’Italie, le Portugal et bien sûr la Grèce affichent des taux très supérieurs à la France, au contraire de l’Allemagne qui est elle passée l’an dernier sous la barre des 75%.

Source: latribune

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x