Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Grèce: le prix du préservatif augmente avec la hausse de la TVA dans un contexte de recrudescence du sida
 

pharmacy-greekLe prix du préservatif augmente avec la hausse de la TVA, qui passe de 13 à 23%. Cette mesure, qui touche plusieurs produits médicaux, devrait aggraver la crise sanitaire en Grèce.

La lutte contre le VIH ne semble pas être une priorité en Grèce. L’augmentation de la TVA de 13 à 23%, réclamée par les créanciers et effective à partir du lundi 20 juillet, ne dispense pas les préservatifs d’une élévation des prix. Les Grecs devront donc payer leur moyen de contraception plus cher, s’ils en ont les moyens. Conséquence directe de cette mesure, une partie de la population aura un accès réduit au préservatif, ce qui a fait réagir Yanis Mameletzis, membre de l’Organisation Mondiale de la Santé :


Les préservatifs doivent-ils être considérés comme les autres produits médicaux ? Le gouvernement grec et l’UE ne pensent pas.

Le VIH en constante progression

Depuis 2009, la succession des mesures d’austérité s’est traduite par d’importantes coupes dans le budget de l’Etat, et le secteur sanitaire n’échappe pas à la crise que traverse le pays. Comme le montrait le journal britannique The Lancet en février 2014, les programmes de prévention et de traitements des drogues ont été considérablement impactés. Dans le même temps, les seringues et les préservatifs chez les consommateurs ont respectivement chuté de 10 et 24%.
Conséquences immédiates de ces réductions budgétaires, le nombre de porteurs du VIH a considérablement augmenté entre 2008 et 2012, comme le montre le graphique ci-dessous, réalisé par le journal spécialisé dans la santé.

figure1

La situation critique de la Grèce est d’autant plus flagrante lorsqu’on la compare à celle d’autres pays européens. Dans le graphique suivant, le site Buzzfeed compare l’évolution du virus VIH en Grèce, en Allemagne, et au sein de l’Union Européenne depuis 1990. Si le nombre de personnes atteintes augmente partout, les chiffres explosent littéralement en Grèce à partir de 2010.

figure2

L’Etat grec impuissant

La transmission du VIH est une question sensible en Grèce, alors qu’une loi permettant aux autorités d’imposer des tests de dépistage a été abrogée en avril dernier. Instaurée en 2012, la loi 39A a conduit à une centaine d’opérations de police, visant principalement des prostituées et des immigrés présentés comme des “bombes sanitaires”, révélait le New-York Times en juillet 2013Le documentaire “Ruines” de Zoé Mavroudi revient sur cette sorte de “chasse aux sorcières” à l’encontre de personnes séropositives.

Alors que le préservatif est le moyen de contraception le plus efficace pour réduire les transmissions de maladies sexuellement transmissibles, les difficultés croissantes pour s’en procurer ne font qu’aggraver une situation sanitaire déjà critique.

Source: i>télé

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x