Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
L’économie américaine va bien plus mal qu’elle n’allait au pire moment de la dernière récession. Les 13 points clés.

us-flagSaviez-vous que le pourcentage d’enfants aux États-Unis qui vivent dans la pauvreté est en fait significativement plus élevé aujourd’hui qu’il ne l’était en 2008 ?

Quand je vous écris au sujet d’un “effondrement économique”, la plupart des gens pensent à un effondrement des marchés financiers. Et c’est sans aucun doute ce qui va arriver très prochainement, mais ne négligeons pas l’effondrement économique à long terme qui se déroule sous nos yeux.

Dans cet article, je vais partager avec vous un tas de graphiques et de statistiques qui montrent que la conjoncture économique est déjà sensiblement pire que ce qu’elle était lors de la dernière crise financière et pour tout un tas de raisons différentes.

Malheureusement, ce lent et régulier déclin de l’économie américaine ne produit pas beaucoup de titres très séduisants dans la presse actuelle. Ceux d’entre nous qui sont accros à l’information (moi compris) sont toujours à la recherche de choses qui nous surprendrons. Mais si vous prenez du recul et que vous remettez les choses en perspective, ce qu’il se passe sur l’économie américaine est tout a fait saisissant.

Ci-dessous, 13 points clés qui montrent que la situation économique américaine va encore plus mal aujourd’hui qu’au pire moment de la dernière récession…

# 1 Retour en 2008, 18 % de l’ensemble des enfants Américains vivaient dans la pauvreté. Cette semaine, nous avons appris que ce nombre est actuellement passé à 22 % …

De nouveaux chiffres choquants ont été révélés puisqu’il y a près de trois millions d’enfants de plus vivant dans la pauvreté aujourd’hui que lors de la récession,

Près d’un quart des jeunes aux États-Unis (22 %) soit environ 16,1 millions de personnes, ont été classés comme vivant en dessous du seuil de pauvreté en 2013.

Ce taux était monté à seulement 18 % en 2008 – en plein coeur de la crise économique, selon the Casey Foundation’s 2015 Kids Count Data Book .

kids

# 2 Au début de 2008, le taux d’accession à la propriété aux États-Unis se situait autour de 68 %. Aujourd’hui, il a plongé en dessous de 64 % à 63,4%. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il n’a pas été aussi bas depuis plus de 20 ans. Il suffit de regarder le graphique ci-dessous – le taux d’accession à la propriété a continué de chuter tout au long de “reprise économique” d’Obama …

# 3 Depuis que Barack Obama a été élu à la Maison Blanche, la dépendance des américains vis-à-vis du gouvernement a grimpé en flèche à des niveaux que nous n’avons jamais vu auparavant. En 2008, le gouvernement fédéral dépensait environ 37 milliards de dollars par an pour le programme fédéral de coupons alimentaire. Aujourd’hui, ce nombre est supérieur à 74 milliards de dollars. Si l’économie est vraiment en “reprise”, pourquoi la dépendance des américains auprès du gouvernement est-elle beaucoup plus élevée qu’elle ne l’était lors de la dernière récession ?

snap

# 4 Sur le graphique ci-dessous, vous pouvez voir que la dette publique des États-Unis se situait autour de 9 000 milliards de dollars lorsque nous étions entrés en récession fin 2007, début 2008. Depuis ce temps, la dette publique américaine a doublé atteignant plus de 18 150 milliards de dollars. Nous prenons exactement le même chemin qui a fait tomber la Grèce, et ce que vous voyez ci-dessous l’est pour un suicide économique nationale programmé… …

# 5 lors de la «reprise» d’Obama, le revenu médian réel des ménages a en fait diminué un peu. Juste avant la dernière récession, il était au-dessus de 54 000 dollars par an, mais maintenant il a chuté à environ 52 000 dollars l’année …

# 6 Même si les revenus stagnent, le coût de la vie continue d’augmenter régulièrement. Ceci est particulièrement vrai pour des produits de base que nous achetons tous, comme par exemple la nourriture. Comme je l’écrivais plus tôt cette année, le prix du steak haché aux États-Unis a doublé depuis la dernière récession.

prix-steak-hache

Vous pouvez vérifier sur le site du département du travail américain (BLS) que le prix sur steak haché est toujours à 4,20 dollars au mois de juillet.

# 7 Dans une économie saine, beaucoup de nouvelles entreprises ouvrent leurs portes au lieu d’être forcées de les fermer. Mais pour chacune des six dernières années, il y a eu plus de liquidations que de créations d’entreprises. Avant 2008, cela n’était jamais arrivé auparavant dans toute l’histoire des États-Unis.

entreprises-création-liquidation

# 8 Barack Obama ne cesse de nous dire que le chômage est “en baisse”, mais la vérité est que le pourcentage de la population active a diminué de façon constante depuis la fin de la dernière récession …

# 9 Le taux de chômage aurait atteint un plus bas depuis 42 ans avec 5,3 % de chômeurs seulement. Or les Etats-Unis ont atteint un autre nouveau record historique puisque 93,77 millions d’américains (âgées de 16 ans et plus) sont exclus de la population active (américains sans travail et ne recherchant pas activement un emploi). Le taux de participation à la population active n’a pas été aussi si bas depuis Octobre 1977, lorsqu’il était de 62,4 %.

# 10 Certains ont suggéré que la baisse du taux de participation au marché du travail est due à un grand nombre de personnes âgées qui prennent leur retraite. Mais la réalité du problème est que nous avons connu un pic dans le taux d’inactivité pour les américains dans leurs premières années de travail. Comme vous pouvez le constater ci-dessous, le pourcentage d’hommes âgés de 25 à 54 ans qui ne travaillent pas et qui ne sont pas à la recherche d’un emploi a bondi à des niveaux records depuis la fin de la dernière récession …

# 11 La raison importante pour laquelle nous ne disposons pas suffisamment d’emplois pour tout le monde aux Etats-unis est le fait que des millions et des millions d’emplois bien rémunérés ont été délocalisés à l’étranger. À la fin de la première année de la présidence des États-Unis de Barack Obama, le déficit commercial annuel avec la Chine était de 226 milliards de dollars. L’an dernier, il était de plus de 343 milliards de dollars.

def-commecial

# 12 En fonction de tous ces facteurs, nous constatons que la classe moyenne en Amérique est en train de disparaître. En 2008, 53 % de tous les Américains se considéraient comme faisant partie de la «classe moyenne». Mais en 2014, seulement 44 % de tous les Américains se considéraient encore en faire partie.

chart-americans-social-standing_614xa

Lorsque vous jetez un oeil sur les jeunes, les chiffres sont encore plus édifiants. En 2008, 25 % de tous les Américains de 18 à 29 ans, se considéraient appartenir à la “classe défavorisée”. Mais en 2014, le pourcentage stupéfiant de 49 % des Américains de cette même tranche d’âge se considéraient appartenir à la “classe sociale défavorisée”.

middle-class-young-adult

# 13 Maintenant, ce qui suit est quelque chose que j’ai déjà expliqué, mais il convient de le répéter. La vitesse de circulation de la monnaie est un indicateur très important de la santé d’une économie. Lorsque l’économie fonctionne bien, les gens se sentent généralement bien et l’argent circule librement à travers le système. J’achète quelque chose qui vous appartient, puis vous prenez cet argent et achetez à votre tour quelque chose à quelqu’un d’autre, etc. Mais quand une économie est en difficulté, la vitesse de circulation de l’argent a tendance à diminuer. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous, une baisse de la circulation de l’argent a été associé à chaque récession depuis 1960. Alors, pourquoi la vitesse de circulation de l’argent a continué de chuter depuis la fin de la dernière récession alors que nous serions en pleine phase de reprise ?

Si vous attendez qu’un “effondrement économique” se produise, vous pouvez arrêter d’attendre puisqu’il y en a un qui se déroule en ce moment même sous nos yeux.

Mais ce que la plupart des gens veulent savoir, c’est quand est ce que la prochaine grande crise financière va arriver. J’en discutais justement hier, les choses sont en train de se mettre en place dans cette perspective et pourrait se produire dans un avenir très proche.

Lorsque la prochaine grande crise financière frappera, tous les chiffres que je viens d’évoquer ci-dessus vont s’aggraver considérablement.

Donc, aussi mauvaises que les choses peuvent l’être actuellement, la vérité est que ceci n’est juste que le début des difficultés.

Source: theeconomiccollapseblog

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des