Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
JP Morgan et Citigroup s’accordent à dire que l’économie américaine se dirige inexorablement en récession
 

LocomotiveAlors que nous nous rapprochons de la fin de l’année 2015, deux chercheurs, l’un de la JP Morgan et l’autre de Citigroup conviennent que les chances de voir l’économie américaine plonger en récession sont en hausse. Juste la semaine dernière, un membre de la Chambre des représentants des États-Unis a interrogé Janet Yellen à propos de l’analyse de Citigroup sur le fait que les États-Unis ont 65 % de chance de connaître une récession économique en 2016. Vous pouvez lire sa réponse ci-dessous. Et il y a quelques jours, les économistes de la JP Morgan: Michael Feroli, Daniel Silver, Jesse Edgerton, et Robert Mellman ont publié un rapport dans lequel ils ont déclaré que: “la probabilité d’une récession dans les trois ans est passée à “un niveau effarant de 76%

red_light“Nos indicateurs à plus long terme continuent d’indiquer du risque élevé d’une croissance touchant à sa fin, et notre modèle privilégié met désormais la probabilité d’une récession dans les trois ans à 76% ce qui représente un niveau effarant.”

Les bonnes nouvelles sont que les économistes de la JP Morgan estiment que la récession ne nous frappera probablement pas dans les six prochains mois. Mais en raison de l’affaiblissement continu des conditions économiques, ils sont convaincus qu’une crise frappera dans les prochaines années

jp-morgan“Au moment où nous avions débuté la rédaction de cette publication, la tendance du secteur industriel signalait une probabilité supérieure à la moyenne d’une récession imminente”. “Mais le fléchissement récent dans l’enquête des services de la FED de Richemond et les données sur le repli de l’indice ISM non manufacturier ont ainsi quelque peu augmenté cette probabilité dorénavant.”

A court terme, cette note indique que le risque de récession à 6 mois est de seulement 5%, à un an de 23%, à deux ans de 48%, et à trois ans, un “niveau effarant” de 76%.

Pour être honnête, je crois que cette évaluation est beaucoup trop optimiste, et il semble que les chercheurs de Citigroup soient d’accord avec moi. Selon eux, il y a 65 % de chance que l’économie américaine plonge en récession d’ici la fin de l’année prochaine. La semaine dernière, Janet Yellen a été interrogée à ce sujet lors de son témoignage devant le Congrès

janet-yellenLundi, dans son témoignage devant la Commission économique mixte du Congrès, Janet Yellen a été questionnée par le Républicain Pat Tiberi au sujet de l’étude publiée par l’équipe responsable de la stratégie en matière de taux chez Citigroup.

Plus précisément, Pat Tiberi, un républicain de l’Ohio, a voulu savoir ce que Janet Yellen pensait de la publication de Citigroup sur le fait qu’il y a 65 % de chance d’avoir une récession aux Etats-unis en 2016.

“Les économistes ont dit qu’il y avait 65 % de chance qu’une récession ait lieu aux Etats Unis en 2016. Actuellement, 65 % me semble élevé, mais je ne suis ni économiste, ni président de la Fed et à l’inverse le risque zéro n’existe pas non plus. Alors, Quel est selon vous le niveau de risque ? » demanda Pat Tiberi.

Comment a-t-elle répondu ?

Sa réponse était prévisible et attendue

“Je ne le verrais absolument pas comme quelque chose approchant de 65 %”, a déclaré la présidente de la banque centrale.

Cela me rappelle tellement ce que l’ancien président de la Réserve fédérale Ben Bernanke avait dit quand on lui avait posé une question similaire en 2008 …

“La Réserve fédérale ne prévoit pas actuellement une récession.”

Plus tard, après cette réponse de Ben Bernanke, lorsque les chiffres officiels étaient finalement sortis et toutes les révisions avaient été réalisées, nous avions appris que l’économie américaine était déjà en récession quand il avait fait cette déclaration.

Quand on en aura fini, je crois que l’histoire montrera qu’une nouvelle récession mondiale avait déjà commencé lorsque Janet Yellen avait fait sa déclaration.

Mais ne me croyez pas simplement sur parole. Le Géant bancaire britannique HSBC est la plus grande banque dans le monde occidental, et ils ont récemment annoncé que l’économie mondiale est déjà entrée en “récession”. Selon HSBC, le commerce mondial total a baissé de 8,4 % jusqu’ici cette année, et le PIB mondial exprimé en dollars américains, est en baisse de 3,4 %.

Si leurs chiffres sont exacts, une nouvelle récession mondiale a certainement commencé.

Pour preuve, nous avons déjà assisté à une très importante quantité de turbulences financières mondiales. C’est quelque chose que j’ai souligné dans mon article récent intitulé «27 marchés financiers mondiaux majeurs se sont déjà effondrés avec des pourcentages de baisse à deux chiffres“. Lorsque le site zerohedge a republié mon article, plusieurs excellentes illustrations ont été ajoutées illustrant vraiment à quel point les choses se sont dégradées, et je voulais en partager quelques-uns avec vous. Sur les 93 plus grands indices boursiers dans le monde, 47 d’entre eux soit plus de la moitié sont en baisse d’au moins 10 % actuellement sur l’année en cours. Ce premier tableau montre ceux qui rentrent dans cette catégorie…

93-indices-mondiaux

Un graphique qui a été ajouté à l’article de Zero Hedge montre combien les actions américaines sont décorrellées des marchés actions mondiaux. Comme vous pouvez le constater, les actions américaines ne sont pas trop loin des récents sommets actuellement, alors que les marchés mondiaux sont encrés solidement dans un marché baissier…

20151205_stocks1_0

En terme de richesse, depuis la mi-2015, des milliers milliards de dollars ont disparu des marchés financiers à l’échelle mondiale.

Penchons nous dessus un moment mais sachez que le débat est clos puisque l’effondrement financier majeur que tant de gens signalaient comme étant imminent est réellement arrivé.

Les marchés américains n’ont pas encore reçu le message. Jusqu’à aujourd’hui, ils ont défié la gravité, mais il arrivera un moment où les marchés américains et mondiaux convergeront une fois de plus.

Et si vous voulez connaître les nombreuses raisons pour lesquelles les actions américaines vont bientôt plonger, il suffit de consulter cet article. Les marchés américains ne seront pas en mesure de défier très longtemps les fondamentaux économiques sous-jacents qui impactent d’autres marchés mondiaux. Tout comme en 2008, la baisse des marchés financiers mondiaux qui débute en ce moment finira par frapper les Etats-Unis. C’est juste une question de temps.

Mais encore une fois, même si les marchés américains vont bien pour le moment, cela ne change rien au fait que plus de la moitié de tous les principaux indices financiers mondiaux sont en baisse avec des pourcentages à deux chiffres actuellement sur l’année en cours.

On n’a pas vu de tels chiffres depuis le grand krach des marchés financiers de 2008, et il semble tout à fait clair pour moi que la grande secousse financière qui a été prévue un si grand nombre de fois pour l’année 2015 se produise déjà.

Et si la JP Morgan et Citigroup ont raison, ce que nous avons vu jusqu’ici n’est juste qu’un aperçu de certains des moments très difficiles qui se profilent.

Source: theeconomiccollapse

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des