Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Le Canada mûr pour une crise de la dette et une récession d’ici trois ans selon Forbes
 

Drapeau canadaLe magazine Forbes cible le Canada comme étant une des sept nations dans le monde où une crise de la dette publique entrainera probablement une récession majeure.

La situation du Canada se rapproche ainsi maintenant de celle de la Chine, de l’Australie, de la Suède, de Hong Kong, de la Corée du Sud et de la Norvège, écrit le magazine dans son article « Les sept pays les plus vulnérables à une crise de la dette. »

Le déclencheur de la récession canadienne sera l’accès à trop de crédit. Les entreprises et les individus seront découragés d’emprunter parce que leur dette atteindra des niveaux trop élevés et les banques rechigneront à prêter, déclare Steve Keen, chef de l’école d’économie, de la politique et de l’histoire à l’Université de Kingston à Londres.

La croissance du crédit au Canada doit cesser à un moment donné, puis l’économie doit se contracter, selon le magazine qui a recueilli l’analyse de spécialistes de l’économie.

  • La dette moyenne des consommateurs canadiens a atteint à la fin décembre l’équivalent de 165 % de leurs revenus annuels.
  • Le gouvernement canadien a annoncé la semaine dernière un déficit budgétaire prévu de 29.4 milliards pour la prochaine année et encore plus d’encre rouge à venir.
  • Les actifs des Québécois ont progressé dans les 15 dernières années, mais la croissance de la dette des ménages est inquiétante.

Consommateurs hyper endettés qui perdent le goût de rembourser

Chaque Canadien possède en moyenne une dette avoisinant les 50 000 dollars. Selon Statistique Canada pour chaque dollar de revenu, un Canadien moyen doit ainsi 1 dollar 65 à ses créanciers.

Il y a plusieurs mois le quotidien Globe and Mail révélait que la dette totale des familles au Canada avoisinait ainsi 1,8 trillion de dollars, mais il semblait qu’heureusement les Canadiens arrivaient généralement à rembourser leurs dettes presque aussi rapidement qu’ils en acquièrent de nouvelles.

Ce haut niveau d’endettement jumelé à cette capacité presque égalée de rembourser représentait une occasion en or pour les créanciers et faisait dire à certains que les Canadiens semblaient être les consommateurs par excellence sur cette planète, puisqu’ils semblent avoir être capable de régénérescence économique perpétuelle.

Mais de plus récentes données de Statistique Canada permettent de détecter une faille qui pourrait mener à un point de rupture : l’endettement de nos ménages avait augmenté de 1,4 % au cours du troisième trimestre de 2015 par exemple, tandis que le revenu disponible n’avait grimpé lui que de 0,8 %.

C’est un écart important et une tendance que les consommateurs ne pourraient pas soutenir très longtemps.

Source: rcinet.ca

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des