Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Le fonds de pension japonais aurait perdu 48 milliards d’euros

gpif-japanCherchant à doper le Nikkei, pour redonner confiance aux acteurs économiques, Shinzo Abe a poussé le fonds de pension à investir plus massivement sur les marchés actions japonais et étrangers.

Habituellement, le gigantesque Fonds de réserve japonais des régimes de retraites publiques (GPIF) communique ses résultats annuels au début du mois de juillet. Mais exceptionnellement cette année, le plus important fonds de pension de la planète ne fera la lumière sur ses performances que le 29 juillet, soit après une élection parlementaire jugée capitale pour le gouvernement de Shinzo Abe.

S’étonnant de cette modification de calendrier, l’opposition japonaise se demande si l’exécutif aurait quelques chose à dissimuler. “Oui”, lui ont répondu ce mardi matin plusieurs analystes qui estiment que le GPIF, que Shinzo Abe a poussé à se montrer plus audacieux, vient d’enregistrer des pertes colossales. Les experts de SMBC Nikko Securities Inc. évoquent une perte, sur l’exercice fiscal qui s’est achevé le 31 mars, approchant les 6.000 milliards de yens, soit près de 48 milliards d’euros.

Si ce montant reste faible face aux volumes globaux d’actifs gérés par le fonds – plus de 1.050 milliards d’euros -, ce mauvais résultat ne va pas manquer de relancer dans le pays le débat sur la stratégie d’investissement du GPIF. Cherchant à doper le Nikkei, pour redonner confiance aux acteurs économiques, Shinzo Abe a poussé le fonds de pension, habitué depuis des années à placer sa fortune sur un marché obligataire nippon ronronnant mais sûr, à investir plus massivement sur les marchés actions japonais et étranger. Obéissant aux consignes du gouvernement central, le GPIF a finalement entamé, fin 2014, ce virage vers des actifs plus risqués mais ce bouleversement est intervenu au moment où les grandes places mondiales entraient dans une phase de turbulence.

Source: lesechos

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x