Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Les Espagnols dans la rue contre l’austérité
 

austerite-espagnePlusieurs milliers d’Espagnols ont participé samedi à des “marches de la dignité”, moins d’un mois avant les élections législatives. Leur slogan: “du pain, du travail, un toit”, afin de rejeter “les politiques néolibérales imposées par Bruxelles”.

A Madrid, différents cortèges ont conflué vers la Puerta del Sol pour se retrouver face à la banderole “Pour une rébellion démocratique des peuples d’Europe, souveraineté, dignité, solidarit”. Les manifestants remplissaient la moitié de la place.

Les premières grandes “marches pour la dignité”, rassemblant des dizaines de milliers de personnes venant de tout le pays, avaient eu lieu le 22 mars 2014 à Madrid. Ce samedi, plus de 125 organisations politiques, syndicales et sociales avaient de nouveau appelé à y participer dans une trentaine de villes, de Séville à Barcelone, pour que les gens “rendent visibles leur indignation”.

A 81 ans, Fedor Asuar, ancien mécanicien et membre du syndicat anticapitaliste Commissions ouvrières, brandissait à Madrid la pancarte: “grands-parents appauvris, enfants hypothéqués, petits-enfants chômeurs”. Il défilait pour “défendre sa petite allocation retraite” et contre “la série de coupes claires dans l’Education, la Santé…”.

Les participants craignaient que, quel que soit le prochain gouvernement issu du scrutin du 26 juin, de nouvelles réformes et réductions du service public soient imposés, alors qu’un Espagnol sur cinq vit déjà en situation de risque de pauvreté (plus de 22% de la population), avec moins de 8011 euros (8850 francs) à l’année.

D’autres manifestants se mobilisaient contre le traité de libre-échange entre l’UE et les Etats-Unis (Tafta ou TTIP) ou pour une véritable politique d’accueil des réfugiés. Le taux de chômage restait à 21% de la population active à la fin du premier trimestre.

Source: lalibre.be

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Martin
Martin
4 années plus tôt

En Espagne, le foot est une institution. Le peuple aime les jeux ( Paris-loto et surtout loterie et bingo ) Même affamé, il continuera de jouer et d’aller supporter son club de foot.

lucas
lucas
4 années plus tôt

Eh oui, c’est vrai les stades de foot sont pleins, en France si le peuple veut manifester et obtenir gain de cause, il lui suffit d’éteindre la télé, de consommer l’essentiel pour vivre, de ne plus voter, et de rester chez eux, mais les moutons aiment se faire manipuler!!!

sds
sds
4 années plus tôt

le ballon rond remplace le cerveau, c’est pratique

Huyghe
Huyghe
4 années plus tôt

Et pourtant en Espagne malgré la crise,les stades de foot sont pleins.

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x