Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
France: Communes et baisse des subventions: vers la suppression des lignes de bus ?
 

ligne-busFace à la baisse des subventions, les collectivités locales ont commencé à se serrer la ceinture. Premiers concernés par cette coupe budgétaire : les bus. Les explications de France 2.

Des bus modernes, mais à moitié vides. Des dizaines de lignes souvent désertées. C’est le cas dans de nombreuses villes moyennes de France. Alors les communes commencent à s’interroger sur le maintien de ces bus. Par exemple à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), 10% des habitants seulement prennent le bus une fois par semaine, principalement des seniors ou des scolaires.

Une addition salée

Douze lignes peu fréquentées et une navette gratuite qui coûte cher à la collectivité : 4,5 millions d’euros l’an dernier. Et les recettes sont maigres : 13% proviennent des tickets, quasiment pas de publicité. Le réseau est surtout payé à 86% par une taxe transport versée par les employeurs locaux. Des économies sur les bus permettraient de financer des pistes cyclables ou un parking relais par exemple. Pour faire des économies, Brive envisage de remplacer certains bus par des navettes de petite taille, deux fois moins chères. A Beauvais, au 1er septembre, le nombre de lignes de bus passera de 13 à 8 (Oise).

Source: francetvinfo

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
channy
channy
4 années plus tôt

@Des économies sur les bus permettraient de financer ….ou un parking relais par exemple.
Magnifique!!! à quoi servirait le parking relais si les gens ne prennent pas les transport en commun…ah oui cela les inciterait peut être..

@ “Pour faire des économies, Brive envisage de remplacer certains bus par des navettes de petite taille, deux fois moins chères.”
Il y aurait aussi la solution de confier ces lignes à des opérateurs privés qui utiliserait des “vans”…
Mais bon , on est en grance et pour le politocard Grançais la qualité du service public n’ a pas de prix

Kelevra Strike
4 années plus tôt

un bus coute 300 000€ neuf plus le conducteur, pour des bus vides, le prix du ticket couvre 13% du prix du transport, les impots 87%, c est pas cher c est le contribuable qui paye

winston.tatcher
winston.tatcher
4 années plus tôt

décidément on améliore le bilan carbone

Christophe Morestin
4 années plus tôt

tic tac tic tac tic …… les familles rassemblez vous … sera plus facile de resisté a se qui va nous tombé dessus ………………

Moogli Jungle
4 années plus tôt

Et ces erreurs de stratégie, prévisible de surcroit, personne n’est responsable, ahh c’est au nom du dogme!! vous vous dites ce n’est pas grave, ils vont oublier.

5
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x