Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Philippe Herlin: Après le Brexit, “Italeave” et une crise bancaire en prime ?

Italy-crisisLe Brexit a bon dos, le désordre qu’il provoque sur les marchés aurait obligé le gouvernement italien à intervenir d’urgence pour protéger son système bancaire. Tout ceci relève de la communication, les cours des banques italiennes s’effondrent, certes, mais la chute a commencé bien avant le référendum anglais, les maux qui les touchent sont plus profonds et anciens.

Les banques italiennes cumulent en effet 360 milliards d’euros de créances douteuses, ce qui équivaut à 22% du PIB (1.636 milliards d’euros en 2015), un ratio digne d’un pays émergent en faillite. Formellement tout cet argent ne s’est pas évanoui, il existe des garanties et des hypothèques, mais étant donné la lenteur de la justice italienne (une procédure d’insolvabilité dure en moyenne 8 ans, un quart d’entre elles dépassant les 12 ans), on peut quasiment tirer un trait sur ces milliards de prêts.

La dégradation date surtout de la crise de 2008, que l’économie italienne a encaissée de plein fouet avec un recul de 20% de sa production industrielle. Pourquoi les signaux n’ont-ils pas été allumés à cette époque ? Qui présidait la Banque d’Italie durant cette période, qui occupait le mandat de gouverneur entre 2006 et 2011 ? Mario Draghi, l’actuel président de la Banque Centrale Européenne, voilà qui est rassurant…

Alors Matteo Renzi, le chef du gouvernement, se débat pour éviter de couler corps et biens. Il existe une procédure pour résoudre les crises bancaires au sein de l’Union Européenne, il s’agit de la directive BRRD (Bank Recovery and Resolution Directive), dont nous avons déjà parlé, mais elle amène à ponctionner les comptes des épargnants disposant de plus de 100.000 euros, ou même en-dessous si cela ne suffit pas, et à ramener à zéro la valeur des obligations bancaires, que possèdent un grand nombre d’Italiens. Ce serait du suicide politique. Alors Renzi a négocié avec Bruxelles un fonds d’aide de 150 milliards d’euros de garanties publiques afin de tenir six mois et d’éviter toute panique bancaire, parce qu’on en est là.

Et pourquoi six mois ? Parce qu’une échéance cruciale se profile dans le courant du mois d’octobre : un référendum constitutionnel (limitation des pouvoirs du sénat) pour lequel Matteo Renzi s’est engagé à démissionner en cas d’échec, ce qui ouvrirait une grave crise politique. Et pour l’instant, les sondages penchent en faveur du non… En plus, le 2 octobre prochain aura lieu le nouveau 2e tour de l’élection présidentielle autrichienne opposant le candidat anti-immigration au candidat écologiste, suite à l’invalidation de la Cour constitutionnelle. Et ce même jour la Hongrie organisera un référendum pour s’opposer aux quotas de réfugiés dans l’Union Européenne. Voilà qui remettra la question de l’immigration au cœur des débats, ce qui influencera d’autant le vote des italiens, très touchés par la question, les poussant à un vote anti-UE. Une victoire du non amènerait de nouvelles élections législatives pour lesquelles le Mouvement 5 Etoiles de Beppe Grillo semble bien placé, et il s’est engagé à faire un référendum sur le maintien du pays dans l’euro…

Le Brexit c’était l’apéritif, ce qui se jouera en octobre c’est la place de l’Italie dans l’euro et dans l’Union Européenne (“Italeave”), sous la menace d’une crise bancaire qui ébranlera toute l’Europe, et d’un Etat surendetté (133% du PIB) et impotent. En attendant, profitez bien des vacances d’été.

Source: goldbroker – GoldBroker.fr tous droits réservés

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
6 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
vinca minorGenco.joseph1959@gmail.combleklerock84morinSalmon Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
vinca minor
Invité
vinca minor

En psycho, ca s’appelle comment savoir qu’on va souffrir, et qu’on le souhaite quand même. Qu’on espère même le vivre comme une délivrance… La Grèce, le Venezuela,… Et encore, la violence n’a pas pris le pas. Etes vous sur de gagner ? De gagner quoi ? smile
Mais je partage aussi cette volonté d’être libre, quel qu’en soit le prix.

Genco.joseph1959@gmail.com
Invité

Je pense qu ‘on échappera pas au chaos que nous ont préparés les zélites américains. Étant donnés qu’ils sont en faillite virtuelle, elle fera tout couler en temps voulu.tout se prepare: au niveau de l’élection présidentielle, ils sont perdus,au niveau géopolitique, même chose, la finance,un cataclysme nous attends,le piège tendu avec notre monnaie unique à très bien fonctionné, la disloquation va commencer, l otan est déjà bien installée aux frontières des méchants russes,en mer de Chine, ils sont en attente avec leurs navires de guerres sans oublier que ce sont des psychopathes. Je vais terminé par une phrase bien connue:… Read more »

morin
Invité
morin

Il se passe beaucoup de choses l’été quand tout le monde est en vacances …

Sebastian Salmon
Membre

Je partege ton avis Contaer.

steph
Invité
steph

l’été sera chaud !! sachant que la rentrée le sera aussi , en France le peuple n’oubliera pas le 49.3 du gouvernement , Valls et Hollande risquent de ne pas dormir beaucoup la nuit ..

Salomé Pascal
Invité
Salomé Pascal

Ben voilà, il fallait commencer par là! Tout est dit….

contaer
Invité
contaer

oui, mais je ne suis même pas sûr que ça tienne cet été…

bleklerock84
Invité
bleklerock84

Mais si…mais si.. smile