Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Depuis 2008, près de 1 million de Français sont devenus pauvres
 

pauvretéSelon l’Insee, le niveau de vie médian restait en 2014 légèrement inférieur à son niveau de 2008. Le Secours populaire insiste sur les difficultés des plus modestes à accéder aux soins.

Deux études sont venues rappeler mardi les conséquences de la crise sur la vie des Français. En 2014, le niveau de vie médian, c’est-à-dire celui qui sépare la population française en deux, était « encore légèrement au-dessous de son montant de 2008 », a indiqué l’Insee. Inchangé par rapport à 2013, il s’établissait à 1.679 euros par mois en 2014 pour une personne seule ou à 3.530 euros pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans. Parallèlement, le pourcentage de la population française vivant sous le seuil de pauvreté n’a pratiquement pas bougé, à 14,1 %.

En 2014, l’Hexagone comptait tout de même 8,76 millions de pauvres, définis comme faisant partie d’un ménage dont le niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian français, soit 1.008 euros pour une personne seule. Depuis 2008, près de 1 million de Français sont passés sous le seuil de pauvreté. Les catégories les plus touchées sont sans surprise les chômeurs, qui sont 36,6 % à vivre sous le seuil de pauvreté. Ensuite, 18,8 % des travailleurs indépendants sont pauvres. Enfin, un enfant sur cinq vit dans un ménage considéré comme pauvre, contre seulement 7,6 % des retraités, qui sont, bonne nouvelle, de moins en moins nombreux à être dans le besoin.

Lire la suite sur lesechos

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Daniel Sarrade
4 années plus tôt

honteux. au gouvernement

Chantal Poquet
4 années plus tôt

Ce n’est pas “pauvre” qu’il convient de dire, c’est “abandonné” !

Bonnefoy
Bonnefoy
4 années plus tôt

La bourgeoisie a envoyée les sans-culotte faire la révolution, notre ex classe moyenne ne devrait pas tarder à ‘récidiver’ avec nos sans-dent qui comme leurs prédécesseurs n’ont toujours aucun intérêt personnel, aucune affaire, à qui l’élite auto proclamée dénie tout sentiment tout en les culpabilisants sur le moindre de leurs attachements, dépossédés des biens matériels, nos sans-nom n’auront qu’une seule pensée, une seule passion – La révolution.!

Nanaud Woudini
4 années plus tôt

D’après Valls il faut combattre le burkini … Pas la pauvreté

michel clerc
michel clerc
4 années plus tôt

normal, plus facile de faire un pauvre qu un riche surtout avec les socialistes

Ahmed Lamine
4 années plus tôt

Les salaires baissent le reste augmente

Sébastien
4 années plus tôt

Je ne sais pas encore combien de temps cette mascarade va durée.

Sébastien
4 années plus tôt

Oui, ça va male finir ces bêtises, on va aller tout droit vers les extrèmes et il va y avoir une révolution.

marechal
marechal
4 années plus tôt

je suis un travailleur pauvre !!!!!

9
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x