Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Marc Roche: L’économie mondiale est assise sur un volcan
 

marc-rocheLe journaliste Marc Roche était l’invité de franceinfo mercredi. Il publie une enquête fouillée sur le monde de la finance et pointe du doigt le rôle de BNP Paribas dans la crise qui a débuté en 2007.

Huit ans après la chute de la banque Lehman Brothers, le journaliste Marc Roche est revenu sur franceinfo mercredi 14 septembre sur les débuts de la crise qui marque encore aujourd’hui l’économie mondiale.

Selon le journaliste, la banque BNP Paribas a été, “sans le savoir, l’étincelle qui a déclenché la crise en août 2007 (…) BNP Paribas, sans se rendre compte de la situation financière explosive existant dans le système financier américain, a fermé trois SICAV (…) Cela a provoqué une ruée, une glaciation du marché interbancaire (…) La Banque centrale européenne, le même jour que l’annonce de BNP Paribas, a été obligée d’injecter 95 milliards d’euros – trois fois le PIB du Luxembourg – dans l’économie européenne pour éviter l’effondrement. C’était un an avant la chute de Lehman Brothers”.


Marc Roche constate que plusieurs responsables de l’époque occupent toujours de hautes fonctions dans la sphère financière. Des politiques également. José Manuel Barroso, ancien président de la Commission européenne, a récemment suscité un tollé en Europe, lorsqu’il a rejoint la banque Goldman Sachs. Selon le journaliste, “Goldman Sachs se préoccupe peu de l’effet de cette nomination. Ce qui compte, c’est d’avoir un personnage influent qui va lui expliquer, moyennant grosse rémunération, comment fonctionne Bruxelles.”

Dans son livre Histoire secrète d’un krach qui dure (Albin Michel), Marc Roche nous emmène dans les coulisses des plus grandes banques, avec les protagonistes de l’époque et ceux d’aujourd’hui. Selon lui, rien n’est réglé, et “l’économie mondiale est toujours assise sur un baril de poudre”.

Source: francetvinfo

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
jymesnil
jymesnil
4 années plus tôt

comme tous les bouquins de cet auteur, c’est du tiède et surtout pas polémique sinon il ne serait pas invité par les décideurs….reste que si les banques sont solides alors que penser des rapports et déclarations du FMI ?! visiblement eux ils pensent que le monde financier ne s’est pas assaini mais plutôt encore plus systémique. Autre problème les banques centrales sont injecté des montagnes de dollars et pour un tout petit PIB supplémentaire. L’inflation c’est accroissement de la masse monétaire, ils y sont arrivés, nos devises offrent de moins de pouvoir d’achat et l’illusion est réalisée par les taux… Read more »

nico
nico
4 années plus tôt

Ce type n’a rien compris , il pense avec des schémas du passé … Pour l’ensemble de la finance ce qui se passe c’est simple. Le système financier tient avec de la planche à billet. Ceci est fait à la base pour tenir en vie les circuits financiers du crédit donc tenir en vie les banques , en espèrant un retour de la reprise économique. J’ai vu plusieurs interview de banquiers , financiers , administrateurs de banques centrales et notamment une recente interview de Jean Claud Trichet et ils disent tous la même chose qui est que ces planches à… Read more »

Rabatel
4 années plus tôt

Les performances de ces dernières années sont dues aux injections de QE, en particulier concernant les hausses du marché obligataire qui a été alimentée en grande partie par les banques centrales. La valeur de toutes les obligations gouvernemental augmentait de 13 milliards $ en 2000 à l’heure actuelle elle est d’environ 50 milliards de $. Certes, la dette croissante des Etats a joué un rôle important, car plus de dette signifie plus d’obligations, ce qui conduit à des stocks de valeurs plus élevées, cependant, les niveaux d’endettements publiques ont triplé et de nombreux experts comme l’économiste en chef de la… Read more »

Nomis
Nomis
4 années plus tôt

Avec les élections du pire qui arrivent aux USA…..le Ni,Ni est à 90% contre 90%….et oui je pense que les américains sont devant le fait accompli ils doivent voter pour un des deux candidat sans avoir d’autre choix….en gros la peur ou le chaos ! Ukraine, îles Chinoise, Syrie,Coré du Nord, lors c’est certain que l’économie est sur un volcan mais la planète est déjà dans le cratère !!!

sgmsg
sgmsg
4 années plus tôt

iPad de merde qui a détruit mon comentaire…

5
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x