Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Mikhaïl Gorbatchev: “Je pense que le monde s’approche dangereusement de la zone rouge”
 

mikhail-gorbatchevLe monde s’approche «dangereusement de la zone rouge», a prévenu lundi l’ex-dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev alors que les tensions entre Moscou et Washington s’exacerbent sur fond de conflit syrien.

«Je pense que le monde s’approche dangereusement de la zone rouge», a déclaré M. Gorbatchev à l’agence de presse russe RIA Novosti.

«Je ne voudrais pas donner de recettes concrètes, mais je veux dire qu’il faut que ça cesse. Nous devons renouer le dialogue. Y mettre fin a été une grave erreur», a-t-il ajouté.

Les relations entre Moscou et Washington, déjà au plus bas après l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée et le déclenchement d’un conflit armé dans l’est de l’Ukraine en 2014, se sont encore détériorées depuis l’échec de la trêve en Syrie qu’ils avaient mise en oeuvre en septembre et qui n’a duré qu’une semaine.

L’armée du président syrien Bachar al-Assad, appuyée par les frappes de l’aviation russe, a depuis lancé une offensive d’envergure contre Alep et progresse rue après rue pour reprendre les quartiers est de la deuxième ville de Syrie, contrôlés par les rebelles depuis 2012.

Cette offensive est condamnée par Washington et les Occidentaux, mais Moscou a bloqué samedi à l’ONU un texte français demandant l’arrêt des bombardements.

Alep est un des principaux enjeux du conflit syrien, qui a fait plus de 300 000 morts depuis 2011 et a provoqué la pire tragédie humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale.

En avril, le dernier dirigeant soviétique avait salué les efforts de la Russie et des États-Unis pour la résolution du conflit syrien.

Les Etats-Unis deviennent officiellement une menace pour la Russie

L’UE prolonge les sanctions économiques contre la Russie

Il a cette fois appelé à «revenir aux principales priorités», citant la lutte contre le terrorisme, le désarmement nucléaire et la protection de l’environnement.

«À côté de ces défis, tout le reste est insignifiant», a-t-il souligné.

Source: journaldemontreal

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
bob
bob
3 années plus tôt

Pour un gars qui n’a rien vue venir à son époque c est fort

Jean-Francois Sénéchal
3 années plus tôt

Surtout quand t entend a radio 98.5 fm montreal cette apres midi, un pratique sous fond sonore ALERTE QUEBEC !

VAZY Francky
3 années plus tôt

Et moi je pense que les sionistes sont cuits, et qu’ils le savent…

Sky
Sky
3 années plus tôt
winston.tatcher
winston.tatcher
3 années plus tôt

“pire tragédie humanitaire depuis la seconde guerre mondiale”…faut éviter les journalistes de 21 ans sans culture: guerre de Corée, révolution culturelle en chine, le Cambodge et les khmers rouges, le Rouanda,etc… sinon dans notre monde occidental confortable , bien nourri (voir bien gras pour les américains), avec un médicament pour le moindre petit bobo ,etc…nous voudrions maintenant des guerres propres sans mort… et puis la “crise” …il semble que dans l’esprit de certains la seule façon “réaliste” de s’en sortir (et permettre ainsi aux “élites”” de garder leurs places) c’est la guerre…alors on va chercher les “noises” a l’ours russe…… Read more »

5
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x