Ce n’est pas la crise, les Français achètent de plus en plus d’occasion car c’est tendance…

occasionJouets, décoration, grandes marques…l’achat d’occasion est plus que jamais à la mode et assumé.

Il y a quelques jours, Nicole a repéré une table à repasser dans une trocante. Aujourd’hui, elle compte bien l’acquérir : mais elle a disparu. Ici, elle repart rarement avec ce qui était prévu. « On vient pour chiner, pour découvrir », dit-elle.

Ici, chacun vient chercher le meilleur prix. Pour un lit double, il faut compter 99 euros. À ce prix-là, remettre un coup de peinture ne pose aucun problème : il y a une grosse différence de prix entre une boutique et une trocante. Les biens de seconde main séduisent de plus en plus les Français, y compris les jeunes cadres, qui sans se déplacer, chinent dans leur salon. Quand Justine veut quelque chose, pas question d’aller en boutique, elle le cherche d’occasion sur internet : toute la décoration du salon de son appartement parisien a été achetée ainsi. Certains vont même plus loin en achetant des vêtements de luxe d’occasion.

Le constat accablant du Secours Catholique: la pauvreté progresse en France !

Pauvreté: certains Français ne peuvent pas chauffer leur maison

Source: francetvinfo

16 commentaires

  1. deborah,
    comme quoi les apparences sont trompeuses.
    Mes voitures ont 12 ans en moyenne,
    j’ai les mêmes meubles depuis 20 ans…
    Mais quand on travaille avec du personnel, des clients, des patients,…,
    il faut être irréprochable, ce que j’essayais.
    Je change mes objets quand ils sont en fin de vie.
    Mon téléphone coûte 19 Euros…

  2. pour mieux nous faire avaler la pilule, ils lancent la mode du jeûne, des puces, des fripes, de la sobriété heureuse, du bivouac, du survivalisme, du nomadisme, … sauf que ce n’est plus la vie, mais la survie.

  3. Je confirme qu’il y a un monde fou aux marchés aux puces.
    Celui de Brugge est superbe,
    je n’ai pas l’impression que dans notre Venise du Nord,
    il y a beaucoup d’indigents…
    5.2% de chomeurs.

    1. Ça ne veut strictement rien dire le taux de chômage aujourd’hui.
      La plupart des pays qui se « vantent d’avoir le plein emploi » ont multiplié les jobs à temps partiels et autres emplois précaires mal payés.
      Vous vivez vraiment dans votre bulle sans déconner.

  4. Un titre de bussinesBourse qui veut sans doute passer sous silence l’appauvrissement de la population, comme une piqure de rappel du « tout va mieux » de ce pathétique Hollande.

    1. Ce terme de crise m’énerve.
      Depuis le temps que l’économie ne repart pas, je suis désolé mais ce terme est complètement galvaudé.

      Quand on regarde la définition du mot crise, c’est marqué que c’est un moment difficile.
      Ça fait plus d’un moment que ça dure !

      En vérité, nous sommes en pleine mutation (vieillissement de la population, nouvelles techno qui permettent de produire plus avec moins de personnes, changement climatique…).

      Mais comme ceux qui détiennent le pouvoir veulent maintenir à tout prix cette société, alors nous allons tout droit dans le mur.
      Reste à voir comment ça se terminera…

  5. article sans interet ….nous présentant la démerde et l’occaz comme une nouvelle tendance lié a un phénomène de mode ! L’auteur de cet article n’a visiblement pas les yeux en face des trous !

    1. ce n’est pas une tendance c’est une nécessité garder un regard positif sur soi est primordial. le niveau baisse il faut s’accrocher pour ne pas sombrer et garder un regard positif sur soi mais aussi face au regard des autre. C’est un principe de base. Qu’on le camoufle en mode participe du même principe: TENIR. C’est article est important il nous donne la température du monde actuel.

      1. Un regard positif si tu es habillé comme un clodo?
        Mon aide-ménagère est TRES soignée;
        elle se change pour travailler.

        1. Dans ce cas ça a l’air d’être tout nouveau pour toi ! J’ai acheté de nombreuses fois des fringues aux fripes ; je n’ai jamais acheté de voitures neuves ….et pour autant je n’ai jamais eu un regard négatif. Des objets ne sont que des objets…ils auront une fin…obsolescence programmée ou non…. Je dis « je » mais nous sommes légion a refuser les pseudo meubles merdiques de confo ou but…C’est plus par refus de prix non justifié car ces produits sont faits a la chaine dans des usines qui ont délocalisé. Je parlerai donc plus de REJETER que de TENIR. Mais j’avoue que c’est plus facile quand c’est implanté sans sacrifice ni frustration dans ton mode de vie et que tu n’es pas/plus sujet a l’envie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page