Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Koweit: La réduction des dépenses publiques est inévitable
 

L’émir du Koweït a déclaré dimanche, lors de la session inaugurale du Parlement, que la réduction des dépenses publiques était inévitable en raison de l’effondrement des revenus du brut.

Cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah a dit que la baisse drastique des recettes pétrolières avait entraîné un énorme déficit budgétaire et il n’y a pas d’autre choix que de prendre des mesures efficaces pour gérer cette situation.

Je suis sûr que le Parlement et mes frères citoyens sont tous conscients que la réduction des dépenses publiques est inévitable grâce à des mesures bien étudiées, a ajouté l’émir en soulignant que celles-ci devraient épargner les personnes à bas revenus et prendre en considération la justice sociale.

Le Koweït, riche émirat membre de l’Opep, a été contraint cette année d’adopter des mesures d’austérité, dont une augmentation de l’électricité et des prix pétroliers, pour faire face à la chute de ses revenus issus de l’exportation de brut.

Le précédent gouvernement s’est retrouvé sous un déluge de critiques. Le Parlement a été dissous et des élections anticipées ont été convoquées.

Lors de ce scrutin le 26 novembre, l’opposition a remporté près de la moitié des 50 sièges. Elle avait fait de la dénonciation des mesures d’austérité son principal cheval de bataille. De nombreux autres candidats s’étaient aussi déclarés hostiles aux augmentations.

Avant le début de la chute des prix pétroliers à la mi-2014, le Koweït générait environ 95% de ses revenus de l’or noir. Les recettes pétrolières sont passées de 92 milliards d’euros pour l’année fiscale 2013-2014 à 38 milliards d’euros pour le dernier exercice qui s’est achevé le 31 mars, selon des chiffres du ministère des Finances.

Le Koweït face au gouffre du déficit

Pétrole: déficit record pour les pays du Golfe

L’émirat produit 3 millions de barils par jour et, grâce à cette manne, les Koweïtiens ont été habitués aux largesses de l’Etat qui ne perçoit pas d’impôts et fournit presque gratuitement les services essentiels.

La chute des prix du pétrole s’est traduite par un déficit budgétaire de 13,7 milliards d’euros pour le dernier exercice fiscal, après 16 ans d’excédents.

Source: romandie

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Comprendre et se protéger de la crise financière

Même le Koweit devra se serrer la ceinture…

servin
3 années plus tôt

çà vous derangerais de parler français qu’on comprenne?

Stephane Ancermey
3 années plus tôt

Les saoud vont devoir se chercher un job

Wallon Fier Retraité Doré Méritant
Wallon Fier Retraité Doré Méritant
3 années plus tôt

Dois-je changer de lunettes?

Chakib Ezzahi
3 années plus tôt

Amn GomoGomo ak chayef

Amn GomoGomo
3 années plus tôt
Reply to  Chakib Ezzahi

انتهى وقت بذخ البترول. زير روحك

Chakib Ezzahi
3 années plus tôt
Reply to  Chakib Ezzahi

Le Koweït, riche émirat membre de l’Opep, a été contraint cette année d’adopter des mesures d’austérité, dont une augmentation de l’électricité et des prix pétroliers, pour faire face à la chute de ses revenus issus de l’exportation de brut.
ta9achof raw partt

Amn GomoGomo
3 années plus tôt
Reply to  Chakib Ezzahi

Mus Amk Kun كاش تقشف تم ولا والو ؟

Mus Amk Kun
3 années plus tôt
Reply to  Chakib Ezzahi

Amn التقشف قغر الدنيا

Mus Amk Kun
3 années plus tôt
Reply to  Chakib Ezzahi

رسوم الخدمات زادت ب 100%

Amn GomoGomo
3 années plus tôt
Reply to  Chakib Ezzahi

ايهوووه. تسما fi Dz ay hayla???

Mus Amk Kun
3 années plus tôt
Reply to  Chakib Ezzahi

Oui.
PV ta3 accident est passé de 75 euros à 125.

12
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x