Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
L’hôtellerie française a connu, l’an dernier, sa plus forte baisse d’activité depuis 2009.

On s’en doutait, au vu des statistiques égrenées tout au long de l’année : 2016 a été une année noire pour l’hôtellerie française. Selon le cabinet d’études et de conseil spécialisé MKG, qui a publié mercredi son dernier état des lieux annuel du secteur, 2016 est ainsi « l’année la plus mauvaise depuis 2009 » avec un recul du taux d’occupation (TO) moyen de 1,2 point, à 64,2 %, la recette unitaire moyenne par chambre disponible – le RevPAR, dans le jargon des professionnels -, indicateur de référence en matière de rentabilité, fléchissant par ailleurs de 5,1 %, à 56,30 euros.

Un manque à gagner de 650 millions d’euros pour l’hôtellerie française

Les revenus de l’hôtellerie en France attendus en recul de 10%

Petit lot de consolation, la chute du marché hôtelier tricolore a été, l’an dernier, moins sévère qu’en 2009, année de crise économique forte marquée par des baisses de 4,6 % du taux d’occupation moyen et de 9,2 % du RevPar (il faut remonter à 1993 pour retrouver une telle dégringolade !).

Lire la suite sur lesechos

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Maya Du Trentrois
3 années plus tôt

Faut savoir se remettre en cause… l’hôtellerie en France est déplorable

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x